/news/coronavirus
Navigation

Coronavirus: l’état d’urgence déclaré à Rio de Janeiro et Sao Paulo, premier mort

Coronavirus: l’état d’urgence déclaré à Rio de Janeiro et Sao Paulo, premier mort
AFP

Coup d'oeil sur cet article

RIO DE JANEIRO | L’état d’urgence a été déclaré dans l’État de Rio de Janeiro et dans la ville de Sao Paulo, les deux foyers principaux au Brésil de contamination du coronavirus, avec notamment des restrictions touchant les restaurants et les transports en commun.  

• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie  

De nombreuses mesures restrictives valides pour une durée initiale de 15 jours ont été publiées mardi au journal officiel, parmi lesquelles la fermeture de lieux touristiques emblématiques comme le Pain de Sucre ou le Christ Rédempteur à Rio de Janeiro.

À Sao Paulo, qui compte les deux tiers des cas de contamination -- dont le premier décès au Brésil -- et est la plus grande métropole d’Amérique latine, le maire Bruno Covas a notamment décidé que la municipalité n’aurait plus besoin d’organiser d’appels d’offres pour des achats liés à la lutte contre l’expansion du Covid-19.

Dans les transports publics, du gel désinfectant doit être systématiquement à disposition des usagers, notamment dans les stations de métro ou de train de banlieue.

« Évitez de sortir de chez vous, pour l’amour de Dieu et pour l’amour de vos parents et vos grands-parents », a déclaré le gouverneur de Rio Wilson Witzel lundi soir en conférence de presse.

Après Sao Paulo, Rio est le deuxième foyer de contamination du Covid-19 au Brésil.

Le décret pris par le gouverneur stipule notamment que « les transports en commun doivent fonctionner seulement à 50% de leur capacité, ce qui signifie que seules les places assises doivent être occupées », a-t-il précisé mardi matin, lors d’un entretien à TV Globo.

Les restaurants doivent fonctionner à 30% de leur capacité et les établissements de restauration doivent privilégier les services de livraison à domicile ou la vente de repas à emporter.

Dans les centres commerciaux, seuls les services de restauration sont autorisés à rester ouverts.

Le décret du gouverneur de Rio prévoit également la restriction de la fréquentation des plages.

Lundi, des véhicules de pompiers avaient sillonné les environs des plages pour demander aux baigneurs de quitter les lieux. 

Aucune mesure coercitive n’a encore été prise dans ce sens, les plages étant sous juridiction de l’État fédéral, mais M. Witzel a affirmé mardi qu’il étudiait la possibilité de demander une autorisation spéciale à la justice fédérale pour interdire tout bonnement leur fréquentation.

Vendredi, les écoles, universités et lieux culturels avaient déjà été fermés pour 15 jours, à Rio comme à Sao Paulo.

Le Brésil, pays de 210 millions d’habitants, dénombre jusqu’ici 234 cas de coronavirus, dont 152 dans l’État de Sao Paulo, le plus peuplé du pays, où les autorités locales ont annoncé le premier décès, un homme de 62 ans.

« Malheureusement, cela montre la gravité de cette pandémie, contrairement à ce que certains voudraient croire », a déclaré le maire Bruno Covas mardi lors d’un entretien à la radio CBN.  

À VOIR AUSSI   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres