/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: les contenants consignés font peur aux détaillants en alimentation

Certains supermarchés et dépanneurs auraient cessé de les accepter par crainte de la COVID-19

Michel lépine
Photo Le Journal de Montréal, Anne-Caroline Desplanques

Coup d'oeil sur cet article

Les supermarchés et les dépanneurs craignent les risques de contamination à la COVID-19 lorsque leurs employés manipulent les bouteilles et cannettes consignées qui sont retournées après usage par leurs clients.  

• À lire aussi: COVID-19: les hôtels presque vides à Québec  

• À lire aussi: [EN DIRECT 17 mars 2020] COVID-19: les derniers développements de la pandémie  

Deux regroupements de détaillants du secteur de l’alimentation se sont fait l’écho des craintes de leurs membres.  

«Dans une perspective de prudence, certains de nos membres commencent à s’inquiéter de l’accumulation de contenants souillés de salive dans les machines qui reçoivent des contenants et de la manipulation des contenants par les employés», a déclaré en entrevue Jean-François Belleau, directeur des relations gouvernementales pour le Conseil canadien du commerce de détail.  

M. Belleau reconnaît qu’il n’y a rien qui permet actuellement d’évaluer le risque réel pour les employés qui manipulent les contenants. Certains des dépanneurs membres de son regroupement auraient tout de même cessé d’accepter les contenants recyclés, au Québec, même si la loi les y oblige.  

«Le souhait serait de surseoir temporairement à l’obligation de récolter des contenants et trouver une alternative pour éviter qu’ils se retrouvent dans les centres d’enfouissement», a-t-il dit.  

SUPERMARCHÉS  

L’Association des détaillants en alimentation (ADA) du Québec fait le même constat. Son porte-parole, Stéphane Lacasse, a été informé qu’une chaîne de supermarchés aurait également cessé d’accepter les contenants consignés.  

«Il y a eu une directive de Loblaw de ne pas récupérer les contenants, qui a été envoyée dans les Maxi et Provigo ce [mardi] matin», a-t-il dit en entrevue.  

Des marchands ont communiqué cette information à l’ADA, qui partage leurs préoccupations pour la santé publique.  

Une demande d’entrevue a été formulée auprès de Loblaw pour confirmer l’information, mais l’entreprise n’avait pas encore répondu au moment de la rédaction de ce texte.  

RECYC-QUÉBEC  

Une porte-parole de RECYC-QUÉBEC, Brigitte Geoffroy, a affirmé que l’organisme, qui gère le dossier des contenants consignés, a été informé de ces inquiétudes.  

Pour le moment, l’organisme recommande à la population de «garder les contenants à la maison».  

RECYC-QUÉBEC sera en mesure de donner davantage de détails plus tard ce mardi.

– Avec la collaboration de Jean-François Gibeault

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.