/qubradio
Navigation

Les GAFAM contribuent trop peu de leur richesse pour combattre la COVID-19, selon une fiscaliste

Les GAFAM contribuent trop peu de leur richesse pour combattre la COVID-19, selon une fiscaliste
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les géants du numérique et les multimilliardaires investissent trop peu dans la lutte au coronavirus, estime Brigitte Alepin, professeure en fiscalité de l’Université du Québec en Outaouais.

Selon les données recueillies par la fiscaliste, les grandes entreprises des technologies que sont Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft ne fourniraient qu’entre 0,01 et 0,05 % de leur richesse pour combattre la crise actuelle.

«Oui, les sociétés contribuent, mais leur contribution n’a aucun rapport avec leur capacité de contribuer», a-t-elle dénoncé à QUB radio mardi matin.

«Si on prend une société comme Google [...], elle contribue à 0,01 % de sa richesse», l’équivalent de 25 millions $ contre une richesse s’établissant à 201 000 millions $, a-t-elle renchéri.

Écoutez l'entrevue complète ici: 

Mince contribution, faibles impôts

Brigitte Alepin ne peut s’expliquer que les plus riches de la planète, qui sont de surcroît épargnés par les impôts, ne mettent pas les mains dans leurs poches à l’heure actuelle.

«On s’aperçoit que ces sociétés-là n’étaient pas au rendez-vous pour payer leur juste part d’impôts durant les 20 dernières années et elles ne sont pas plus au rendez-vous pour faire leur juste part pour combattre la COVID-19», a-t-elle déploré.

Jugeant cet état de fait particulièrement «fâchant», elle croit que la présente pandémie permettra de constater les conséquences des écarts de richesse et de mettre en lumière les sociétés qui s’impliquent réellement dans les crises sociales.

«On va sortir de cette épreuve-là avec une société qui va être changée. [...] Plus que jamais, on va demander des changements en matière d’environnement et en matière de justice fiscale, parce que c’est par la justice fiscale que l'on conserve nos démocraties et nos systèmes sociaux», a-t-elle affirmé.

Données recueillies par Mme Alepin: 

Scénario semblable au Québec

L’invitée de l’animateur Benoit Dutrizac a également fait un parallèle avec les milliardaires de la province, soulignant qu’un seul Québécois avait fait un don jusqu’à présent.

«C’est M. [Pierre Karl] Péladeau et Québecor qui ont fait des gestes en mettant de l’argent et en faisant en sorte qu’on puisse avoir accès à des postes de télévision, etc.», a-t-elle indiqué.

Alors que le Cirque du Soleil a dû mettre à pied la moitié de ses employés dans les derniers jours, Mme Alepin a notamment dénoncé l’inaction de son fondateur, Guy Laliberté.

Selon elle, la plupart des milliardaires du Québec et leur multinationale, comme Saputo ou Couche-Tard par exemple, ne mentionnent même pas le coronavirus sur leurs plateformes.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions