/finance/business
Navigation

Fermeture de commerces: l’offre de services à distance se multiplie

Bon nombre d’entreprises s’adaptent aux restrictions

Quebec
Photo Stevens LeBlanc La propriétaire du studio Yoga Fitness, Amélie Beaumont, mardi, en train d’enregistrer une séance de yoga en ligne.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs entrepreneurs de la région se sont ajustés aux mesures de prévention ou d’isolement demandées par le gouvernement, afin de poursuivre leurs activités professionnelles dans la mesure du possible. 

Des commerçants annoncent notamment leur offre de services à distance, lorsqu’il est possible de le faire.  

Des cours en groupe à distance 

Les studios d’entraînement Yoga Fitness et le Sweat Club ont entrepris, depuis lundi, la tenue de classes à distance.   

La succursale de Yoga Fitness du secteur de Sainte-Foy s’est transformée en site de production télévisuelle, et des séances de yoga ont été tournées afin de les diffuser sur leur site internet et sur les réseaux sociaux.   

Le centre Sweat Club et le Studio Rebel procèdent également de façon similaire. Des séances d’entraînement sont tournées en direct de ces centres sportifs, où les clients ne sont plus admis. Ces séances sont accessibles pour la clientèle, par le biais des réseaux sociaux.  

Téléréadaptation 

Jean-Philippe Poulin, physiothérapeute, a décidé de poursuivre ses traitements à distance, en ligne.   

Le spécialiste offre des services de téléréadaptation à tous ses clients pour lesquels c’est possible.   

«Je veux rendre ça positif. J’aide les clients avec une ligne de conduite et je les rassure. Je peux gérer les exercices et créer des programmes d’entraînement. C’est encouragé par notre Ordre», explique le physiothérapeute.  

Livraisons 

Le propriétaire de la succursale Subway de Saint-Raymond a décidé d’offrir le service de livraison.   

«Je veux faire travailler mes employés, tout en gardant les gens en sécurité», indique le propriétaire de la franchise, Hugo Lefebvre.  

Pour sa part, le propriétaire de la microbrasserie Le Corsaire, à Lévis, organise un service «pour emporter» et de livraison à domicile pour les repas, les bières et les cafés, par l’entremise de sa boutique en ligne.   

«Je suis pas mal certain que l’on va devoir fermer le restaurant à 100 %, il faut donc garder notre monde occupé», lance le propriétaire, Martin Vaillancourt.  

Un quartier mobilisé 

Des citoyens du secteur de Limoilou ont lancé la page Facebook «Limoilou au temps du coronavirus». Les membres de la page peuvent proposer leurs services afin d’aider les résidents du quartier à passer au travers de la crise épidémique.  

Une mère de famille, également éducatrice spécialisée, a décidé de publier sur son blogue personnel Facebook «Maman non-stop» des idées d’ateliers, de bricolage et de repas, afin d’aider les petites familles à rendre la quarantaine un peu plus agréable.  

L’entreprise «Monquartier en boîte» offre la livraison d’épicerie et des plats préparés à domicile, et ce, au même prix qu’en boutique. Ce service s’adresse aux personnes isolées ou ayant des problèmes de mobilité de tous les quartiers centraux de Québec.