/opinion/blogs/columnists
Navigation

Si on veut éviter le pire

Si on veut éviter le pire

Coup d'oeil sur cet article

Certaines personnes ne semblent pas prendre cette pandémie au sérieux...   

  

Pour ces sceptiques, je voudrais simplement rappeler quelques faits...   

  

Selon des spécialistes interviewés par le National Post, dans le meilleur scénario, nous aurions besoins au Canada d'un million de respirateurs mécaniques pour répondre à la demande. Actuellement, il n'y en a pas 5 000 au pays.   

  

Selon des prévisions effectuées par la Santé Publique britannique, et publiées par le journal The Guardian, cette pandémie pourrait durer jusqu'au printemps 2021, et nécessiter l'hospitalisation de 7,9 millions d'Anglais.    

  

En France, le nombre de cas double tous les trois jours. En Italie, tous les deux jours.   

  

En Italie, la situation est tellement grave, le système de santé déborde tellement que les médecins doivent décider quels patients ils soigneront, et quels ils laisseront à leur sort.    

  

Selon l'Imperial College de Londres, si aucune action n’était entreprise contre l’épidémie, on pourrait s’attendre à 2,2 millions de morts aux États-Unis.   

  

Veut-on se rendre là ? Alors il faut absolument respecter les consignes : rester chez soi le plus possible, réduire nos déplacements au strict minimum et se laver régulièrement les mains.    

  

C'est la seule façon d'éviter le scénario du pire. Et de juguler cette pandémie.