/qubradio
Navigation

COVID-19: La santé de son fils fragile, l’humoriste Jonathan Roberge déplore «l’égoïsme de certains»

Jonathan Roberge
Photo courtoisie, Gilgamesh Polux F Jonathan Roberge

Coup d'oeil sur cet article

L’humoriste Jonathan Roberge espère que les gens suivront mieux les mesures d’isolement volontaire demandées par le gouvernement de François Legault, afin d’éviter que les enfants ayant une santé fragile comme son fils soient atteints de la COVID-19. 

«Les gens paniquent avec la quarantaine. Nous, on est en quarantaine depuis le 22 novembre. Xavier, ce n’est pas juste une tumeur au cerveau, ça s’est avéré que c’était un cancer du cerveau. On a été en traitements jusqu’à il y a deux semaines», a-t-il expliqué à l’émission Les Effrontées à QUB radio, mercredi. 

Invité par l’animatrice Geneviève Pettersen afin de parler de la situation de son garçon et de tous les autres qui ont un système immunitaire plus faible, M. Roberge a déploré «l’égoïsme de certains, le fait qu’ils ne réfléchissent pas». 

ÉCOUTEZ l’entrevue de Jonathan Roberge, sur QUB radio:  

«Il y a du monde qui comprend plus que d’autres, et présentement, on dirait qu’on est dans une période tampon. Je pense qu’il y a du monde pas “quick-quick" [vite-vite] qui ne réalise pas ce qu’il se passe.» 

«Ça met en risque des gens qui ont des systèmes immunitaires plus faibles, des gens qui sont à risque: mes parents, tes parents, leurs parents, nos grands-parents, et surtout, les enfants malades», a ajouté l’humoriste. 

Depuis le début des traitements de radiothérapie de son fils, il affirme être sur ses gardes afin qu’aucun virus ne nuise à la santé fragile de Xavier. Ainsi, il doit nettoyer «constamment tout», être en contact le moins possible avec les gens et s’assurer que ceux qui leur rendent visite ne sont pas malades. 

«On va laisser le temps aux gens de comprendre l’ampleur de la situation [...] On est dans une période de crise, faut que le monde se réveille», a conclu Jonathan Roberge.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions