/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: Pascal Bérubé interpelle les conspirationnistes

Le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé
Photo Simon Clark Le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé

Coup d'oeil sur cet article

Le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, en a eu assez des messages évoquant des théories du complot qu’il recevait sur la COVID-19.

«J’ai reçu de nombreuses théories conspirationnistes sur le #coronavirus en privé. Ça va être correct. Stop», a-t-il écrit mercredi matin sur les réseaux sociaux.

M. Bérubé a invité ces mêmes personnes à s’isoler de la Toile également.

«Tant qu’à s’isoler du consensus scientifique, j’invite les expéditeurs de ces messages à s’isoler de leur clavier et à cesser de nuire aux efforts collectifs», a-t-il ajouté.

À l’instar de plusieurs millions d’individus, le député de Matane-Matapédia a vu circuler une vidéo virale dans laquelle un théoricien du complot français dit, entre autres, que la COVID-19 a été créée en laboratoire en 2003.

À noter que ce genre de théorie a été démantelé de toutes pièces à plusieurs reprises.

Elle réfère bien souvent à d'autres types de coronavirus. En fait, la COVID-19 est provoquée par le virus SARS-CoV-2, qui fait partie de la famille des coronavirus, au même titre que le SARS-CoV-1, responsable de l'épidémie de SRAS qui avait fait 44 morts au Canada en 2003. Non, le virus n’a pas été découvert ou même «inventé» cette année-là.

Le journal français «l’Éveil de la Haute-Loire» a fait un article pour démentir les propos tenus dans cette même vidéo reçue par M. Bérubé.

Le brevet dont il est question dans cette vidéo virale concerne justement le virus qui cause le SRAS. Il provient de l’Institut Pasteur qui a lui-même réagi sur Facebook en affirmant qu’il s’agissait d’une fausse nouvelle.

L’Institut Pasteur se définit comme «une fondation à but non lucratif reconnue d'utilité publique dont la mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies, en priorité infectieuses, par la recherche, l’enseignement, et des actions de santé publique».

Contrairement à ce qui est également dit dans ces mêmes théories du complot, aucun vaccin n'a encore été développé pour lutter contre le nouveau coronavirus.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.