/finance
Navigation

COVID-19: les investisseurs invités à la prudence

Coup d'oeil sur cet article

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont servi une mise en garde aux investisseurs tentés par les rendements élevés et à qui l’on ferait miroiter des produits ou des services reliés à l’infection à la COVID-19.  

«À l'heure actuelle, il n'existe aucun vaccin ni produit de santé naturel ayant été approuvé pour traiter la COVID-19 ou s'en protéger, explique-t-on dans un communiqué, jeudi. Il faut user de prudence lorsqu'une entreprise prétend détenir une solution aidant à stopper la pandémie de coronavirus.»  

Dans tous les cas, il est recommandé de faire des recherches approfondies avant d'investir dans une entreprise.  

Entre autres stratégies utilisées, on parle notamment d’entreprises qui s'appuient sur des petites compagnies «coquilles» cotées en bourse.  

LES ACVM ont donné l’exemple de fraudeurs qui diffusent des informations positives, mais fausses, incitant les gens à acheter des actions. Ainsi, plus le nombre d'investisseurs achetant des actions est élevé, plus le cours de l'action gonfle.  

«Les fraudeurs liquident ensuite leurs actions rapidement avant que le battage médiatique ne prenne fin, ce qui leur permet d'empocher un gain substantiel, a-t-on expliqué. Le cours de l'action s'effondre alors, et les autres investisseurs subissent une perte.»  

Les ACVM rapportent aussi des cas de fraudes au téléphone où des gens appellent pour tenter de dérober l'argent des investisseurs en leur faisant peur dans le but de soutirer des renseignements personnels.