/news/currentevents
Navigation

COVID-19: possible tentative d’arnaque dans Pierrefonds-Roxboro

Bloc Police SPVM
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Une résidente de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, dans l'ouest de l'île de Montréal, croit avoir été victime d’une tentative de fraude mercredi lorsqu’une femme s’est présentée chez elle pour lui proposer des tests pour la COVID-19.  

Loralee Rubino s’est tournée vers les réseaux sociaux pour raconter son histoire et servir une mise en garde contre ce risque de fraude.  

Ainsi, elle a confié sur sa page Facebook qu’une femme a sonné à sa porte en proposant un test de dépistage du nouveau coronavirus. Lorsque son mari a dit à cette femme de s’en aller en menaçant d’appeler les policiers, cette dernière se serait précipitée pour s’enfuir à bord de son véhicule, une camionnette blanche. Elle était vêtue d’une tuque et d’une veste blanche, a-t-elle indiqué.  

«Les policiers ont été appelés, un rapport a été fait et ils ont pris l’affaire au sérieux», a ajouté la résidente dans son message.  

Au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), on dit avoir été informée de cet événement et une enquête a été ouverte. Le corps policier demande d’ailleurs à quiconque qui pense avoir été victime de fraude, de prévenir son poste de quartier local ou de remplir un rapport en ligne.  

À ce propos, le Centre antifraude du Canada a d’ailleurs lancé, la semaine dernière, une mise en garde sur les réseaux sociaux, demandant aux gens d’être à l’affût de plusieurs fraudes liées à la pandémie actuelle de la COVID-19.  

«Les fraudeurs sont créatifs et cherchent à profiter de la désinformation, des craintes et des incertitudes des consommateurs», a-t-on fait savoir dans un bulletin partagé notamment sur Twitter par le SPVM.  

Le Centre donne l’exemple d’entreprises qui offrent des tests «rapides» de dépistage de la COVID-19 alors qu’en réalité, seuls les hôpitaux sont autorisés à faire de tels tests.  

D’autres fraudeurs se font passer pour des représentants de l'Agence de la santé publique du Canada et font croire que les gens ont obtenu des résultats positifs à un test de dépistage de la COVID-19, tout ça dans l’optique de confirmer des numéros de carte de santé et de cartes de crédit pour une ordonnance.