/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Acheter local pour combattre les impacts de la pandémie mondiale

Le gouvernement Legault débloque 2,5 milliards $ pour soutenir les entreprises d’ici

Coup d'oeil sur cet article

En plus d’allonger 2,5 milliards $ en soutien aux entreprises éprouvées, le gouvernement Legault incite tous les Québécois à acheter localement et en ligne pour contrer les impacts de la COVID-19. 

• À lire aussi: COVID-19: 121 cas au Québec, François Legault demande d'éviter les déplacements interrégionaux  

• À lire aussi: «Envoye à maison!»: François Legault demande aux personnes âgées d’éviter les centres d’achats  

« S’il vous plaît, dans les prochaines semaines, les prochains mois, c’est plus important que jamais d’acheter des produits qui sont faits au Québec », a souligné le premier ministre François Legault.   

Photo Simon Clark

« C’est important d’acheter chez nous, au Québec, a-t-il insisté. [...] C’est primordial, si on veut se donner les chances que le maximum de nos entreprises passent au travers [de la crise]. » 

Devant l’ampleur des conséquences reliées à la pandémie mondiale, de nombreuses entreprises québécoises ont dû fermer leurs portes, mettre à pied des employés.  

ÉCOUTEZ l'entrevue de Martin Lafrance, président et directeur-général de UEAT, sur QUB radio:

« Le gouvernement va aussi être là pour aider les entreprises », a assuré M. Legault. 

Québec a ainsi réservé une enveloppe de 2,5 milliards $ qui permettra entre autres de pallier le manque de liquidités dont souffrent plusieurs entreprises en raison de la pandémie mondiale de COVID-19.       

Photo Simon Clark

Programme d’aide d’urgence 

L’aide sera accordée sous forme de garantie de prêt ou de prêt. « Il y a possiblement des entreprises qu’on ne pourra pas sauver, a prévenu le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon. Mais je pense qu’avec un seuil de 50 000 $, avec des conditions de prêt très avantageuses, on couvrira beaucoup, beaucoup d’entreprises. » 

Les entreprises qui éprouvent un problème d’approvisionnement en matières premières, en produits, biens ou services, pourront aussi bénéficier du nouveau programme baptisé PACTE (Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises), géré par Investissement Québec. 

Après les mesures draconiennes « prises pour sauver des vies », le premier ministre François Legault jugeait urgent de venir en aide aux entreprises affectées par la pandémie mondiale. M. Legault est flanqué des ministres Girard et Fitzgibbon.
Photo Simon Clark
Après les mesures draconiennes « prises pour sauver des vies », le premier ministre François Legault jugeait urgent de venir en aide aux entreprises affectées par la pandémie mondiale. M. Legault est flanqué des ministres Girard et Fitzgibbon.

Coup de pouce aux retraités 

Québec emboîtera aussi le pas au gouvernement fédéral, qui a annoncé une réduction de 25 % du minimum de retrait pour un Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). 

Cette mesure d’harmonisation devrait coûter environ 100 millions $ au gouvernement du Québec, comparativement à 495 millions $ pour Ottawa. 

« Ça, c’est pour aider nos retraités », a résumé le ministre des Finances, Eric Girard. 

Le Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE)  

  • 2,5 milliards $ pour soutenir les entreprises affectées par la COVID-19. 
  • Aide d’au moins 50 000 $, sous forme de garantie de prêt ou de prêt. 
  • Pour les entreprises, incluant celles d’économie sociale, les coopératives et OSBL qui connaissent un problème d’approvisionnement en matières premières ou encore une réduction de la capacité de livraison de produits ou services.  
Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

À VOIR AUSSI       

  

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.