/finance/business
Navigation

COVID-19: l'appel d'Umano est entendu avec la réception de dizaines de CV

COVID-19: l'appel d'Umano est entendu avec la réception de dizaines de CV
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

En moins de 24 heures, le fabricant de lits d’hôpitaux de L’Islet, Umano Medical, a reçu plus de 40 curriculum vitæ et les candidatures continuent d’entrer.   

• À lire aussi: COVID-19: Besoin d’une trentaine de travailleurs pour fabriquer des lits d’hôpitaux  

Dès lundi matin, de nouveaux travailleurs débuteront leur formation, a assuré le président de l’entreprise, Christian Cariou.       

Avec la pandémie, Umano Medical met tout en place pour doubler sa production de lits d’hôpitaux le plus rapidement possible.       

«Nous avons une belle réception des gens. Il y a beaucoup d’étudiants des cégeps qui nous envoient leur CV. C’est très positif», a commenté M. Cariou.      

L’homme d’affaires a été impressionné par la réponse des travailleurs qui ont répondu à son appel, jeudi, lors d’une entrevue avec Le Journal.       

«Les gens sont prêts à aider. Ils sont conscients de l’urgence de la situation. Encore une fois, on reconnaît la solidarité des Québécois», a-t-il lancé.       

Depuis le début de la crise, l’entreprise 100% québécoise est sollicitée comme jamais pour livrer des lits d’hôpitaux aux quatre coins du globe.       

«Actuellement, on intensifie le plus possible nos opérations dans le respect de nos normes de prévention qui sont très strictes. L’augmentation de notre capacité de production va avec l’embauche de gens qu’on peut faire. On était déjà en mode recrutement, mais là, c’est encore pire. On a besoin de gens pour venir nous supporter», a affirmé jeudi Christian Cariou.       

Les employés actuels répondent de leur mieux en faisant des heures supplémentaires. Même le personnel de bureau est appelé à travailler dans l’usine.       

«S’il y a des candidats qui ont de l’intérêt, on va les passer en entrevue. On veut augmenter la cadence le plus rapidement possible», a ajouté M. Cariou.       

Avec une trentaine d'employés de plus, l’entreprise, située à L’Islet, dans la région de Chaudière-Appalaches, estime qu'elle peut accroître sa production de lits de 50% sur une base hebdomadaire.       

«On travaille à augmenter la cadence le plus rapidement possible. Donc, de là l’importance d’ajouter du monde rapidement.»       

Les clients sont servis selon le mode premier arrivé premier servi.       

«On est en contact avec le gouvernement du Québec et le ministère de la Santé pour voir quel centre on priorise. Le Québec, c’est notre plus grand client. Donc, on veut s’assurer de bien les servir. On essaie de standardiser le plus possible le type de produit que l’on fabrique pour optimiser la production», a poursuivi M. Cariou.       

Le manufacturier possède aussi des clients ailleurs au Canada, aux États-Unis, en Australie et en Angleterre.       

Environ 215 personnes travaillent dans l’entreprise qui a besoin d’une trentaine de volontaires pour augmenter ses équipes.       

Umano Medical cherche des soudeurs, mais aussi du personnel pour faire de l’assemblage de lits. Le prêt d’employés entre les entreprises qui connaissent une baisse est une solution qui est envisagée par Umano pour augmenter sa production dans les plus brefs délais.       

L’entreprise a été fondée à l’origine par Jean-Guy Marier et son partenaire d’affaires Bertrand Poitras (aujourd’hui décédé) et menait ses activités sous le nom de Bertec Médical.  

L’entreprise, qui a déjà été détenue par Stryker, est redevenue la propriété d’hommes d’affaires québécois en 2012, soit Ghislain Demers, Robert Dion, Denis Bourgault et Christian Cariou.