/news/transports
Navigation

COVID-19: geste de solidarité envers les camionneurs

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu'un grand nombre de commerces et de haltes routières aux abords des routes ferment leurs portes en raison de la pandémie de la COVID-19, les contrôleurs routiers souhaitent venir en aide aux camionneurs en mettant à leur disposition des toilettes chimiques à chacun de leurs postes de contrôle.  

• À lire aussi - Collecte de déchets maintenue: éviter l'insalubrité publique  

• À lire aussi - Des camionneurs veulent livrer la marchandise aux Québécois  

Cette mesure a été proposée par la Fraternité des constables du contrôle routier du Québec (FCCRQ) en soutien aux camionneurs qui continuent d’alimenter les Québécois en biens et en nourriture.    

Tel que Le Journal le rapportait mercredi, de nombreux camionneurs ont de la difficulté à se nourrir, à aller aux toilettes ou même à se doucher puisqu’une majorité de restaurants et de haltes routières au Québec, au Canada et aux États-Unis ne sont plus accessibles.    

«On se sent traités comme des animaux, des moins que rien», a laissé tomber un camionneur cité dans le texte et qui a voulu préserver son anonymat.    

Idée bien accueillie   

Après avoir lu l’article et entendu l’appel des camionneurs, le président de la FCCRQ, Éric Labonté, a pris contact avec son employeur, Contrôle routier Québec, pour proposer d’installer des toilettes chimiques aux abords des postes de contrôle, communément appelés des pesées routières.    

«Ils ont très bien accueilli l’idée et ont contacté immédiatement le ministère des Transports», a expliqué M. Labonté.    

Par mesures préventives, ce ne sont pas les toilettes à l’intérieur des postes de contrôle qui pourront être accessibles aux camionneurs, selon Éric Labonté. «On n’a pas le choix de protéger nos employés même s’ils souhaitent aider les camionneurs.»    

Pour l'instant, l'installation de toilettes chimiques n'est toutefois pas envisagée, a répondu samedi Anne-Marie Dussault-Turcotte, porte-parole de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), qui gère Contrôle routier Québec. «On nous a recommandé de ne pas installer ce genre de toilettes puisqu'elles ne sont pas munies d'eau courante», a-t-elle précisé. Les toilettes à l'intérieur des postes de contrôle sont toutefois accessibles aux camionneurs, durant les heures d'ouverture, a confirmé Mme Dussault-Turcotte.   

Au moment d'écrire ces lignes, la SAAQ et le ministère des Transports étaient toujours en discussion pour implanter des mesures qui pourraient aider les camionneurs.   

Aider les camionneurs à sa façon    

La propriétaire de trois restaurants Tim Hortons tente, elle aussi, d’aider les camionneurs.    

Elle permettrait aux travailleurs de commander de la nourriture à emporter et d’avoir accès aux toilettes de ses trois succursales, dont deux sont utilisées fréquemment par les camionneurs.    

Ses employés et elle prendraient toutes les précautions pour désinfecter les lieux régulièrement, ajoute la propriétaire, dans un message destiné à une page Facebook. Son geste a d’ailleurs été grandement encensé par les nombreux utilisateurs de la page.   

JOIGNEZ NOTRE GROUPE «DANS LE TRAFIC»!  

Restez à l'affût des enjeux liés au transport et à l'urbanisme en joignant le groupe Facebook «Dans le trafic», administré par les journalistes Daphnée Hacker-B. et Jean Balthazard.