/sports/others
Navigation

COVID-19: la Fédération américaine de natation appelle à un report des JO

COVID-19: la Fédération américaine de natation appelle à un report des JO
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Fédération américaine de natation a exhorté, vendredi, le Comité olympique et paralympique (USOPC) de son pays à pousser pour un report des Jeux de Tokyo, compte tenu de la pandémie de coronavirus.   

• À lire aussi: La flamme olympique de Tokyo 2020 au Japon, mais les JO en suspens 

• À lire aussi: Meaghan Benfeito fait des pirouettes dans son salon 

• À lire aussi: JO-2020: le monde entier a les yeux braqués vers le CIO 

Le directeur général d’USA Swimming, Tim Hinchey, a «respectueusement demandé» à l’USOPC «de plaider pour le report des Jeux olympiques 2020 en 2021», dans une lettre adressée à Sarah Hirshland, directrice générale de l’instance olympique américaine.    

«Nous exhortons l’USOPC, en tant que leader au sein du Mouvement olympique, à utiliser sa voix et à défendre les athlètes», a ajouté Hinchey dans ce message diffusé sur Twitter après que l’USOPC eut estimé, plus tôt vendredi par la voix de sa présidente, Susanne Lyons, qu’il n’était «pas nécessaire de presser le CIO à prendre une décision».   

USA Swimming estime, pour sa part, que les protocoles de distanciation sociale, voire de confinement, imposés dans certaines régions des États-Unis, afin de lutter contre la propagation de la COVID-19, perturbaient grandement la préparation des nageurs.   

«Au fur et à mesure que cette pandémie mondiale s’est développée, nous avons vu leur monde chamboulé et nous les avons vus lutter pour trouver des moyens de continuer à se préparer et à s’entraîner – beaucoup d’entre eux pour la plus grande compétition de leur vie», a écrit Hinchey.   

«Nos nageurs sont toujours prêts pour n’importe quelle course, n’importe quand et n’importe où. Cependant, aller de l’avant au milieu de la crise sanitaire mondiale cet été n’est pas la réponse. La chose juste et responsable à faire est de donner la priorité à la santé et à la sécurité de chacun», a-t-il estimé.    

«Le coronavirus a fait des ravages sur des populations entières, y compris celles de nos concurrents respectés. Tout le monde a connu des perturbations inimaginables, quelques mois seulement avant les Jeux olympiques, ce qui remet en question l’équité des règles pour tous», a-t-il ajouté.    

«Nos athlètes subissent une pression, un stress et une anxiété énormes, et leur santé mentale et leur bien-être devraient être parmi les plus hautes priorités», a-t-il conclu.    

Les États-Unis ont remporté 33 médailles, dont 16 en or, dans la piscine olympique de Rio en 2016. Leurs qualifications pour les JO de Tokyo, très relevées, sont prévues du 21 au 28 juin à Omaha, au Nebraska.