/news/coronavirus
Navigation

Le nombre d’ordonnances sur papier ira en diminuant pour réduire les risques de propagation de la COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

Les ordres professionnels des médecins, des pharmaciens et des infirmières recommandent à leurs membres de limiter le nombre d’ordonnances sur papier, afin de combattre la progression de la COVID-19 au Québec. 

• À lire aussi: La SAAQ ne maintient que les services essentiels

• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie de coronavirus

Dans un avis conjoint rendu public vendredi, le Collège des médecins, l’Ordre des pharmaciens et l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec demandent à leurs membres de favoriser dorénavant les ordonnances transmises verbalement, du médecin ou de l’infirmière au pharmacien; par télécopieur, y compris directement via les dossiers médicaux électroniques (DME); et par voie électronique en utilisant le Dossier Santé Québec (DSQ). 

«Le CMQ, l’OPQ et l’OIIQ soulignent que cette nouvelle mesure, en plus de diminuer la présence d’un vecteur de transmission dans la communauté (l’ordonnance papier étant transmise de main en main), permettra aux patients de diminuer le temps passé à l’extérieur de leurs domiciles», ont expliqué les trois ordres.

À VOIR AUSSI

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres