/opinion/columnists
Navigation

Le traître

Coup d'oeil sur cet article

Le virus a frappé le Canada plusieurs jours après s’être répandu en Europe. On pouvait donc imaginer ce qui nous attendait et agir de manière préventive. Mais Justin Trudeau n’a rien fait. Il a regardé passivement le tsunami viral qui approchait alors qu’il avait le pouvoir de nous en protéger.

Danger

Les raisons pouvant expliquer sa léthargie assassine sont limitées.

Soit il était totalement inconscient. Auquel cas, il faut le destituer le plus rapidement possible, car un premier ministre sans jugeote est un danger public.

Soit il était parfaitement conscient de la gravité de la situation, mais a tout de même choisi l’inaction. Voulait-il donc qu’un maximum de Canadiens soient infectés ? Quoi qu’il en soit, il faut immédiatement l’éjecter de son siège et s’interroger sérieusement sur sa santé mentale. Les Canadiens ont besoin d’un leader réfléchi qui se soucie sincèrement de la santé publique, et non d’un assoiffé de pouvoir narcissique et déshumanisé, mû par un agenda manifestement hostile aux citoyens.

Chose certaine, son obstination puérile, sinon sadique, à garder les frontières ouvertes alors que le Canada entier l’implorait de les fermer, est responsable de la crise actuelle.

Trudeau a trahi le peuple. Il l’a livré à un microscopique terroriste. Maintenant, il veut jouer les sauveurs et racheter ses insanités à coups de milliards de dollars de dépenses.

Complicité 

Le premier ministre ne mérite plus ni notre confiance ni notre patience. Quant à tous les élus qui chauffent les sièges du Parlement, qu’attendent-ils pour lui montrer la sortie ? Leur complicité tacite est exaspérante !

Le coronavirus sera vaincu. Et l’économie récupérera ce qu’elle aura perdu. C’est une certitude. Toutefois, rien ne ramènera les vies perdues.

Comme il n’existe aucun remède contre la mollesse et la bêtise, voire la malice, le traître qui nous gouverne doit être démis de ses fonctions et remplacé par un véritable chef d’État. Ça urge !