/entertainment/opinion/columnists
Navigation

On attrape l’arrudavirus

Coup d'oeil sur cet article

On a connu des médecins qui prescrivaient la méditation, le sport, le yoga. Mais j’avoue que quand j’ai entendu le Dr Horacio Arruda expliquer que l’art était un bon remède contre l’anxiété du ?$@$%#&%#$& de virus, j’ai été touchée droit au cœur.  

Il faut dire que cet homme hyper sympathique a écarté une carrière de comédien pour devenir médecin. Il sait parfai-tement que la culture est la meilleure des médecines.

Cet homme est une inspiration. Et pas juste parce qu’il nous dit qu’il va préparer des tartelettes portugaises en fin de semaine !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LA VIE D’AVANT

« Soyons créatifs. Adoucissons cette période par toutes sortes d’initiatives. Écoutez de la musique, faites de la lecture. [...] J’invite tous les créateurs à utiliser le web pour qu’on reste une société en contact », a lancé le bon docteur.

Depuis quelques jours, les initiatives sur le web se propagent à une vitesse exponentielle. Des humoristes font des spectacles en direct, la Fabrique culturelle de Télé-Québec prépare des mini nuits de la poésie, des DJ font des 5 à 7 sur Facebook live en robe de chambre. Ça prenait de l’isolement pour qu’on se rapproche.

Par contre, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais le coronavirus a complètement « contaminé » la façon dont je regarde la télé.

Quand je vois deux personnes « échanger des produits biologiques », j’ai presque envie de leur lancer comme le Dr Horacio Arruda : « C’est des affaires qui n’ont pas de criss de bon sens ».

Je m’émeus quand je vois deux individus se serrer la main... comme dans le bon vieux temps, il y a une semaine, il y a un siècle, il y a une éternité, comme le chantait Joe Dassin dans L’Été indien.

Vous vous souvenez, cette époque bénie où on se donnait la bise, où on voyait la famille ?

J’ai visionné l’épisode de La vraie nature qui sera diffusé dimanche, avec Denis Coderre, Véronic Dicaire et Maxime Talbot. Et j’étais jalouse !

Oh, mon Dieu, ils se tiennent à moins d’un mètre l’un de l’autre ! Oh, mon Dieu, ils sont quatre à table ! Oh, mon Dieu, ils sont collés les uns aux autres dans la grange. Gang de chanceux !

LES HÉROS ET LES ZÉROS

Une période comme celle qu’on traverse permet de voir le meilleur et le pire de l’humain... et de l’artiste.

Du côté du meilleur, il y a Michel Louvain, l’influenceur des têtes blanches, qui a enregistré un message pour rappeler aux aînés de respecter les consignes du gouvernement. Espérons que toutes les dames en bleu vont l’écouter.

Et du côté du pire, il y a l’actrice canadienne Evangeline Lilly (qu’on a vue dans Lost, entre autres) qui a clamé sur Instagram qu’elle ne respectait pas les consignes de quarantaine parce que ça brimait sa... liberté. « Certaines personnes accordent plus d’importance à leur vie qu’à leur liberté, d’autres à leur liberté qu’à leur vie. Nous faisons tous nos choix... »

Elle a reproché aux États-Unis d’avoir adopté une approche qui ressemble à « la loi martiale », a déclaré que la COVID-19 n’était « qu’une grippe respiratoire ». Et a laissé entendre que c’était louche que ce virus arrive tout juste avant l’élection présidentielle...

Une coronidiote, atteinte du bozovirus.