/finance/business
Navigation

COVID-19: 150 emplois à pourvoir pour faire du pain

Coup d'oeil sur cet article

Le fabricant de pain Grupo Bimbo a 150 postes à pourvoir au Québec pour accroître la production, en cette période de crise.  

Selon la porte-parole Sylvia Sicuso, la demande pour le pain est en augmentation parce que les gens ne sortent plus à l’extérieur pour manger.    

«Nous voulons rassurer les consommateurs sur le fait que notre entreprise se concentre sur les activités qui sont les plus essentielles, soit la cuisson et l’expédition des produits de boulangerie frais», a affirmé Mme Sicuso.    

Grupo Bimbo, qui possède la filiale Canada Bread, est propriétaire des marques telles que Villaggio et Pom. Le géant mexicain possède six usines au Québec.   

«Nous encourageons les consommateurs à acheter uniquement ce dont ils ont besoin pour garantir nos produits au plus grand nombre possible de gens. Nous nous engageons à continuer la production», a-t-elle ajouté.    

Boulangerie St-Méthode  

Pendant ce temps, la Boulangerie St-Méthode a augmenté de 20 % sa production habituelle pour répondre à la demande. Les usines d’Adstock et de Magog roulent à plein régime depuis le début de la crise.    

«On travaille à fond là-dessus. On n’arrête pas de fournir le marché. On fournit du pain plus qu’à l’habitude, au maximum de nos capacités à tous les jours. L’ensemble du personnel est au travail», a affirmé Philippe Guérineau, directeur principal du marketing et de la recherche et du développement.   

«Pour le moment, nous n’avons pas d’enjeu de main-d’œuvre. Même si on avait plus de monde, ça ne donnerait pas plus de pain puisque les usines roulent à pleine capacité», a-t-il dit.    

900 points de vente  

Malgré la crise, Boulangerie St-Méthode continue d’être distribuée dans 900 points de vente à travers le Québec. Le transport est assuré par des distributeurs indépendants.   

«C’est un travail d’équipe. Ils gardent le cap avec nous. On essaie de faire le plus que nous pouvons dans un marché incontrôlable. C’est difficile de dire ce qu’il adviendra demain, mais pour l’instant tout va bien de notre côté. Il y a encore une consommation excessive que l’on comprend très bien, mais sur laquelle nous n’avons pas de contrôle», a-t-il indiqué.    

M. Guérineau tient à souligner le travail exceptionnel des employés qui sont à l’œuvre chaque jour dans des conditions particulières.    

«On fait ce qu’on peut pour fournir aux Québécois un élément essentiel produit ici : le pain», a-t-il dit. 


Grupo Bimbo a des places à combler :  

  • Montréal /Laval = 60 
  • Région de Québec : 71 
  • Usine Vachon à Sainte-Marie de Beauce : 15  

Recrutement.qc@grupobimbo.com