/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Des patients continuent de cacher des informations

GEN-STOCKQMI
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Trop de patients omettent encore de déclarer qu’ils sont susceptibles d’être porteurs de la COVID-19 lorsqu’ils se présentent à l’hôpital, selon la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), Diane Francoeur, qui appelle la population à aider les professionnels de la santé à faire leur travail. 

• À lire aussi: Les propagateurs du coronavirus pourraient être traînés en justice  

• À lire aussi: [EN DIRECT 21 MARS] Les derniers développements sur la pandémie  

«Les gens ne nous disent pas toujours la vérité, même si on pose des questions», a déploré samedi la Dre Diane Francoeur en entrevue sur les ondes de LCN. 

Encore la nuit dernière, raconte-t-elle, une patiente sur le point d’accoucher a exposé plusieurs travailleurs – médecin et infirmières – en omettant de déclarer que ses parents, rentrés d’Europe il y a 10 jours, vivaient chez elle. 

«On aurait mis cette personne en isolement, et le personnel se serait équipé si on l’avait su, a expliqué la présidente de la FMSQ. On a vraiment besoin de toute la population pour passer au travers.» 

Elle invite également tout le personnel et les patients à ne pas «ostraciser» les travailleurs de la santé infectés par la COVID-19 dans les hôpitaux. 

«Ces gens-là ont été contaminés parce qu’ils étaient au combat. Ce n’est pas le moment de les traiter de tous les noms et de les mettre dans le coin. Au contraire, ce sont nos héros de guerre. Il faut avoir un peu de civisme.» 

«Sous contrôle» 

La Dre Francoeur se montre toutefois rassurante: la situation est maîtrisée au Québec, notamment grâce au leadership du gouvernement Legault et à l’application rapide des mesures d’isolation. 

«Je suis en lien avec les autres provinces canadiennes et je peux vous dire qu’on est en avance, a-t-elle indiqué. Au moment où on se parle, nous sommes en contrôle. On a fait le maximum du maximum, du maximum.»

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.