/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

La perte de l’odorat, un symptôme lié au coronavirus

Coup d'oeil sur cet article

La perte de l’odorat soudaine sans obstruction nasale permettrait de cibler des cas de la COVID-19 et de ne pas les confondre avec la grippe saisonnière, selon le constat de professionnels scientifiques.  

• À lire aussi: Est-ce que l’ibuprofène aggrave les symptômes de la COVID-19?  

• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie 

« Au cours des derniers jours, plusieurs otorhinologistes et infectiologues un peu partout à travers le monde ont constaté une hausse des cas d’anosmies (perte de l'odorat) chez des patients suspects ou confirmés COVID-19 », peut-on lire dans une note de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS). Ce symptôme pourrait même constituer un outil de diagnostic à part entière. »  

Ce document a été produit il y a deux jours, en réponse à l’urgence sanitaire liée à la maladie à coronavirus au Québec, est-il indiqué.  

L’INESSS a fouillé parmi les données cliniques existantes à un peu partout à travers le monde afin d’aider les professionnels de la santé et les décideurs publics de la province.   

Des informations circulant dans certaines communications médicales laissent en effet croire qu’il existait un lien entre la perte brutale d’odorat et la COVID-19.  

« Ce dépistage simple et peu onéreux pourrait même aider les pays qui n’en sont qu’au début de l’épidémie afin de repérer un maximum de cas le plus précocement possible, lit-on. Bien que ces preuves ne soient pas encore étayées par des études scientifiques, certaines associations françaises et britanniques appellent les autorités à conseiller à toute personne ayant une perte d'odorat ou de goût de s'isoler et se confiner par précaution. »  

Plus de détails à venir... 

À VOIR AUSSI      

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.