/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Les villes devraient-elles interdire l'accès aux parcs?

Les villes devraient-elles interdire l'accès aux parcs?
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est que samedi le 21 mars que l’Italie a décrété la fermeture de ses parcs et espaces verts, alors que le nombre de morts de la COVID-19 atteint d’horribles records dans ce pays. Faudrait-il fermer l’accès aux parcs à Montréal et à ceux des autres villes au pays pour ralentir la pandémie?  

• À lire aussi: [EN DIRECT 21 MARS] Les derniers développements sur la pandémie  

• À lire aussi: Virus : face à la spirale macabre, appels à de nouvelles mesures en Italie  

• À lire aussi: Des patients continuent de cacher des informations  

Il suffit de se promener dans quelques parcs montréalais pour observer plusieurs scènes où les directives de distanciation sociale ne sont pas scrupuleusement respectées. Dans la plupart des photos partagées par des citoyens au Journal de Montréal, il s’agit souvent de jeunes adultes faisant des sports d’équipe, quoique des personnes plus âgées semblent aussi faire preuve d’imprudence.      

Les villes devraient-elles interdire l'accès aux parcs?
Photo Courtoisie

À noter qu’en Italie, si la fermeture des parcs a été annoncée ce samedi seulement, le confinement obligatoire pour toute la population a été décrété depuis près d'une semaine.      

Questionnée à savoir si la Ville de Montréal considère fermer ses parcs, la porte-parole Linda Boutin a simplement indiqué par courriel que les usagers doivent suivre les «mesures sanitaires et préventives de distanciation sociale» en plus «d’éviter tout attroupement pour des raisons de santé publique». Depuis samedi, tout regroupement intérieur ou extérieur est d'ailleurs interdit. 

Mme Boutin a rappelé que les grands parcs comme celui du mont Royal demeurent pour l’instant ouverts à la population, mais que les chalets d’accueil et autres bâtiments de ce type sont fermés, tout comme les installations communautaires, sportives et culturelles de la Ville de Montréal.  

**Mise à jour**: dimanche, la Ville de Montréal et de Laval ont annoncé la fermeture des modules et des aires de jeux de tous les parcs de la métropole, incluant tous les arrondissements. 

Directives du gouvernement  

En conférence de presse samedi le 21 mars, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique, Horacio Arruda, ont encore une fois rappelé que les citoyens ne présentant pas de symptômes ou ne revenant pas de l’étranger ont le droit de sortir dehors. Ils les encouragent même à prendre l'air, mais ils les exhortent à respecter les règles de distanciation sociale.      

Les villes devraient-elles interdire l'accès aux parcs?
Photo Courtoisie

Il faut notamment garder une distance de deux mètres des gens et éviter les attroupements, qui sont rendus interdits. Il faut aussi ne pas mettre ses mains au visage les laver le plus souvent possible.   

Pour toutes les informations sur les précautions à prendre, visitez le site du gouvernement du Québec.  

Le 15 mars dernier, le gouvernement du Québec a ordonné la fermeture de plusieurs lieux de rassemblement, dont les salles de cinéma, les bibliothèques et les centres de plein air. Aucune annonce n’a encore été faite pour les parcs municipaux.      

L’ouest de l’île  

Dans l’ouest de Montréal, des municipalités multiplient les interdictions sur les lieux publics, allant au-delà des directives de Québec. La Ville de Pointe-Claire a fermé ses parcs, tandis que Dollard-des-Ormeaux et Baie-D’Urfé ont interdit l’accès aux terrains de jeux pour enfants.      

Sur la Rive-Sud de Montréal, Carignan a entre autres décidé d’interdire complètement l’accès aux parcs.   

La Ville de Québec, Laval et Longueuil ont gardé ouverts leurs parcs municipaux, mais à l’instar de la Ville de Montréal, ils ont fermé toutes les autres installations municipales.      

Consultez le site web de votre municipalité pour savoir quelles sont les restrictions dans votre ville.   

À Vancouver et Toronto  

Le vendredi 20 mars, la Ville de Vancouver a fermé les terrains de jeux pour enfants et les terrains sportifs dans ses parcs. À Toronto, l’accès aux parcs est encore permis, quoique des photos sur les réseaux sociaux laissent croire que des avertissements ont été placés à certains endroits. On veut ainsi décourager les parents de laisser leurs enfants jouer sur des surfaces comme le plastique et le métal, où le virus peut survivre pendant plusieurs jours.      

Les villes devraient-elles interdire l'accès aux parcs?
Photo Courtoisie

Les récalcitrants pourraient être punis  

Le premier ministre François Legault a déclaré samedi que le décret d’état d’urgence sanitaire a été prolongé pour permettre de donner, éventuellement, plus de pouvoirs aux policiers afin de faire respecter les directives du directeur de la santé publique.      

• À lire aussi: Les propagateurs du coronavirus pourraient être traînés en justice   

«Je veux que personne ne parte en peur là, il y a des cas isolés seulement. La grande majorité des Québécois respectent les directives [relatives à la distanciation sociale et au confinement]», a dit M. Legault.      

«Notre objectif est de convaincre avant de contraindre», a ajouté le directeur de la santé publique, Horacio Arruda.  

À VOIR AUSSI  

  

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.