/sports/ski
Navigation

COVID-19: saison terminée dans les stations de ski

<<STORY SLUG>>
Photo d'archives Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’Association des stations de ski du Québec (ASSQ) a annoncé dimanche la fin de sa saison 2019-2020 en raison de la pandémie de coronavirus. 

L’organisation a pris cette décision sept jours après avoir suspendu ses opérations pour une durée indéterminée. Or, l’ASSQ a confirmé que celles-ci ne reprendront pas, «à moins d’exception», évoquant l’incertitude reliée à la situation présente. 

Entre autres, l’Association a précisé qu’en raison de la pandémie, plusieurs stations ont limité la présence de leur personnel sur le terrain. 

«Il n’est plus possible de penser à une relance des activités à ce moment-ci de la saison», a affirmé Jean-Michel Ryan, président-directeur général du Mont SUTTON et président du conseil de l’ASSQ, dans un communiqué. «Tous les propriétaires et exploitants de stations de ski sont lourdement affectés par la situation actuelle. Au-delà des pertes financières et des mises à pied qu’entraîne la fin précipitée de nos activités hivernales, nous comprenons que ce sont toutes les communautés qui sont impactées par la crise.» 

Pour sa part, le président-directeur général de l’ASSQ, Yves Juneau, avait admis la semaine dernière que l’interruption des opérations signifie des impacts importants sur la santé financière de l’industrie et les 33 000 travailleurs du secteur touché. La plupart des stations de ski cessent, normalement, leurs activités à la fin mars ou encore au début avril. 

«Depuis le début de la crise, nous sommes demeurés en relations constantes avec les représentants de la Direction de la santé publique du Québec, le ministère du Tourisme, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et la cellule de crise mise en place par les partenaires de l’industrie. Les dernières informations reçues nous ont menés à conclure que les stations de ski ne pourront rouvrir pour la saison du ski de printemps», a-t-il expliqué. 

Options pour les skieurs 

Par ailleurs, l’ASSQ a rappelé quelques informations relatives à la Loi sur la protection du consommateur. Ainsi, les produits achetés et prépayés pour usage à des dates déterminées, mais non utilisés durant la saison actuelle – par exemple une leçon de ski prévue le 28 mars – pourront être remboursés ou utilisés la saison prochaine. 

Également, conformément aux règles de l’Office de la protection du consommateur, les détenteurs d’abonnements saisonniers ne pourront recevoir une compensation financière, puisque ces abonnements étaient valides uniquement jusqu’à la fin de la saison et que celle-ci est terminée. 

«La durée d’une saison de ski est incertaine chaque année. Les stations de ski ne sont pas responsables des conditions climatiques et ne peuvent garantir la période d’exploitation, a déclaré Juneau. Nous sommes placés devant une situation de cas de force majeure et les détenteurs ont bénéficié de l’accès aux stations pendant une période suffisamment longue pour profiter des pentes enneigées pour leur abonnement 2019-2020.» 

«On demande également aux détenteurs de ne pas se présenter sur les sites pour récupérer les équipements de ski entreposés. Il en va de même pour les adeptes qui ont bénéficié d’une location d’équipement pour la saison. Les chalets de ski sont fermés jusqu’à nouvel ordre», a-t-il continué, tout en rappelant de respecter la directive de ne pas tenter d’accéder aux domaines skiables.