/world/pacificasia
Navigation

Les vols vers Beijing contraints à une escale sanitaire

Les vols vers Beijing contraints à une escale sanitaire
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les passagers des vols internationaux à destination de Beijing doivent à partir de lundi effectuer une escale préalable dans une ville chinoise afin d’y subir des examens médicaux liés à la COVID-19, ont annoncé les autorités. 

Ces 12 points d’entrée, qui varient suivant la liaison aérienne, sont Tianjin, Shijiazhuang, Hohhot, Xi’an, Taiyuan (nord), Zhengzhou (centre), Shanghai, Jinan, Qingdao, Nanjing (est), Shenyang et Dalian (nord-est). 

«Les passagers y subiront des examens médicaux et y passeront les formalités d’immigration», ont indiqué dimanche soir dans un communiqué conjoint cinq entités gouvernementales, dont le Bureau de l’aviation civile et le ministère des Affaires étrangères. 

«Les passagers qui remplissent les conditions d’embarquement [en matière de santé] pourront remonter à bord de l’avion à destination de Beijing.» 

Si l’épidémie de Covid-19 a débuté en Chine, elle y semble désormais endiguée. 

Mais les autorités sanitaires tentent d’éviter l’importation de cas depuis l’étranger, où le nouveau coronavirus se propage. Ils pourraient provoquer une deuxième vague de contamination dans le pays asiatique. 

Hors de Chine, la COVID-19 a contaminé quelque 250 000 personnes, dont une grosse moitié en Europe.  

Jusqu’à présent, quelques 353 cas importés ont été enregistrés sur le sol chinois. Pour contrer cette tendance, Beijing et d’autres villes et provinces ont renforcé leurs mesures de contrôle. Elles obligent désormais tout passager en provenance de l’étranger à subir une quarantaine de 14 jours. 

Dans la plupart des cas, ces isolements doivent être réalisés dans des hôtels. Le séjour est généralement tout ou partie à la charge des voyageurs.