/world/middleeast
Navigation

COVID-19: Ryad annonce un premier décès et une hausse des cas

COVID-19: Ryad annonce un premier décès et une hausse des cas
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’Arabie saoudite a annoncé mardi le premier décès lié au nouveau coronavirus, avec une hausse inédite du nombre de personnes contaminées, le pays comptant désormais 767 cas, selon le ministère de la Santé. 

• À lire aussi: [EN DIRECT MARDI 24 MARS] Les derniers développements de la pandémie

• À lire aussi: Équateur: la COVID-19 atteint les Galapagos, patrimoine de l’humanité

• À lire aussi: [EN DIRECT] Justin Trudeau fait le point sur la pandémie de coronavirus

Un ressortissant afghan, vivant à Médine (ouest), est mort de la maladie Covid-19, a indiqué le ministère, qui a enregistré 205 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, la plus forte hausse connue par le royaume en une seule journée. 

L’Arabie saoudite, qui compte le plus important nombre de cas parmi les pays du Golfe, a instauré lundi un couvre-feu nocturne pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. 

Le pays, plus riche économie du monde arabe, a également fermé cinémas, centres commerciaux et restaurants, et suspendu tous les vols, ainsi que le petit pèlerinage de la Omra, qui attire chaque année des millions de musulmans venus du monde entier. 

L’Arabie saoudite a aussi interdit aux étrangers l’accès de ses deux villes saintes, Médine et La Mecque. 

« Le plus difficile » reste encore à venir, a prévenu le 19 mars le roi Salmane, appelant les Saoudiens « à suivre les consignes » des autorités. 

Premier exportateur de pétrole brut au monde, le pays pâtit fortement du plongeon des cours de l’or noir lié notamment au ralentissement économique provoqué par la pandémie. 

Ryad a annoncé des mesures économiques d’un montant de 120 milliards de riyals (29,6 milliards d’euros) pour soutenir les entreprises, et a dit prévoir d’emprunter jusqu’à 50% de son PIB. 

Environ 2100 cas de nouveau coronavirus ont été enregistrés dans les pays du Golfe. 

Bahreïn a annoncé mardi le décès d’une troisième personne dû à la maladie. 

Oman a indiqué suspendre à partir du 29 mars tous les vols commerciaux, à l’exception de ceux ralliant la péninsule Musandam, séparée du reste du sultanat par des terres appartenant aux Émirats. 

Au Koweït, les autorités ont averti la population que toute personne transmettant intentionnellement la maladie serait passible de 10 ans de prison, d’après les médias d’État. 

Le petit pays, qui compte 191 cas, a pris les mesures les plus drastiques du Golfe, ordonnant le confinement de ses habitants.