/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Les maires d’Ottawa et de Gatineau ne veulent plus de déplacements interprovinciaux

Coup d'oeil sur cet article

Les maires des villes d'Ottawa et de Gatineau, Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin, ont demandé mardi à leurs résidents d’éviter les déplacements interprovinciaux, à moins d’une raison essentielle. 

• À lire aussi: [EN DIRECT MARDI 24 MARS] Les derniers développements de la pandémie 

• À lire aussi: COVID-19: trois nouveaux cas à la résidence Eva 

• À lire aussi: COVID-19: c’est officiel, les Jeux olympiques de Tokyo sont reportés 

Cet appel vise à contrer la propagation de la COVID-19. 

«Je demande aux gens de l'Outaouais ainsi qu'à nos amis ontariens de réduire au strict minimum les déplacements entre les deux provinces. Faire preuve de solidarité, aujourd'hui, cela veut parfois dire rester chacun chez soi. Ce n'est pas le temps de faire des allers-retours entre la maison et le chalet, ce n'est pas le temps de magasiner loin de chez soi, ce n'est pas le temps d'aller dans des parcs autres que les parcs de proximité», a mentionné le maire de Gatineau, par communiqué. 

«Chaque déplacement implique des arrêts à divers endroits comme des stations d'essence, des épiceries, et j'en passe, ce qui multiplie d'autant les risques de contagion» a ajouté Maxime Pedneaud-Jobin. 

Chaque jour, des milliers de personnes traversent la rivière des Outaouais dans cette région, passant ainsi d’une ville à l’autre, notamment pour le travail. 

Ces habitudes doivent temporairement cesser en raison de la crise du coronavirus, selon le maire d’Ottawa. 

«Nous vous prions de rester à la maison, mais si vous devez traverser la rivière pour aller aider des proches ou des amis, prenez toutes les précautions nécessaires», a affirmé Jim Watson. 

Il s’agit avant tout d’un appel au bon sens et non d’une interdiction formelle. Les forces de l’ordre n’interviendront pas pour arrêter ceux qui ne respectent pas cette demande. 

Ailleurs au pays, la Nouvelle-Écosse, qui a déclaré l'état d'urgence dimanche, restreint les déplacements à sa frontière terrestre avec le Nouveau-Brunswick. Ce n’est pas encore le cas entre le Québec et l’Ontario.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.