/sports/football
Navigation

Tom Brady excité par le nouveau défi

Tom Brady excité par le nouveau défi
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après deux décennies avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, le célèbre quart-arrière Tom Brady ressentait le besoin de vivre un autre défi en choisissant les Buccaneers de Tampa Bay. 

• À lire aussi: Joueurs autonomes: les gagnants et les perdants

• À lire aussi: La seule demande de Tom Brady aux «Bucs»

• À lire aussi: Les Patriots paient pour remercier Tom Brady

«C’est un moment excitant pour moi dans ma vie, a indiqué Brady, qui a été rendu disponible aux médias, mardi, par le biais d’une conference téléphonique en raison de la pandémie de coronavirus. L’objectif pour moi est de venir ici et de faire ce qui est bon pour l’organisation en étant un bon joueur d’équipe.» 

Présent sur l’appel, le directeur général des Buccaneers, Jason Licht, regarde droit devant après avoir accordé un contrat au vétéran de 42 ans. Les détails de l’entente n’ont pas été dévoilés, mais il gagnerait près de 30 millions $ par saison. 

«Il est un joueur des Buccaneers aujourd’hui, non pas en raison de ses accomplissements du passé, mais pour ce qu’il peut accomplir ici dans un futur prochain», a tranché Licht. 

Dans le cas de Brady, il s’attend à une période de transition. 

«Je dois apprendre une terminologie différente, a-t-il noté. C’est un défi unique, mais je regardais pour ça aussi.» 

Désir commun de gagner

Mais pourquoi avoir choisi les Buccaneers? 

«Il y a de nombreuses choses intrigantes dans cette organisation, chez les joueurs, les entraîneurs, un désir pour tout le monde d’accomplir ce que l’on veut au football, soit gagner», a répondu Brady. 

«L’autonomie de Tom était notre priorité numéro 1 durant cette saison morte parce qu’on savait qu’il cadrait parfaitement avec ce que nous voulons faire ici», a pour sa part ajouté le directeur général. 

Il a parlé de Brady comme «le meilleur quart-arrière à avoir joué au football» et d’une «nouvelle ère» pour l’organisation des Buccaneers. Tout ça grâce à un quart-arrière de 42 ans, mais possiblement aussi le plus grand de l’histoire et un homme qui arbore six bagues du Super Bowl.