/sports
Navigation

Coronavirus: le chef de l’OMS salue le « sacrifice » des organisateurs des JO

Coronavirus: le chef de l’OMS salue le « sacrifice » des organisateurs des JO
AFP

Coup d'oeil sur cet article

PARIS | Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a remercié mercredi le premier ministre japonais et le Comité international olympique pour le « sacrifice » qu’ils ont consenti en reportant la veille les Jeux olympiques de Tokyo en raison de la pandémie de coronavirus.  

• À lire aussi: [EN DIRECT MERCREDI 25 MARS] Les derniers développements de la pandémie 

• À lire aussi: Report des JO en 2021: encore plus apprécié par les athlètes paralympiques 

• À lire aussi: Le report des JO «nécessitera des sacrifices et des compromis» prévient le CIO 

« Je remercie le premier ministre Shinzo Abe et les membres du CIO de faire ce sacrifice pour protéger la santé des athlètes, des spectateurs et des officiels », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse.  

Saluant une décision « difficile, mais sage », le chef de l’OMS a dit « attendre avec impatience les Jeux olympiques et paralympiques de l’an prochain, qui seront, nous l’espérons, une plus grande et plus belle célébration de notre humanité partagée. »  

« Le report des Jeux a été décidé entièrement et seulement par le CIO et le gouvernement japonais », a assuré le directeur des urgences sanitaires de l’OMS Michael Ryan, « mais nous soutenons pleinement cette décision. »  

Les remerciements du docteur Ghebreyesus interviennent au lendemain de l’annonce du report des JO, une première en temps de paix dans l’ère moderne.  

Programmés du 24 juillet au 9 août 2020, ils se dérouleront en 2021 « au plus tard » à l’été. La décision du CIO et de l’organisation japonaise est survenue après plusieurs jours de pression de la part d’athlètes, de fédérations et de comités olympiques.  

Le coronavirus a causé près de 450 000 contaminations et plus de 20 500 décès, selon un décompte effectué par l’AFP mercredi à 15h, à partir de sources officielles.

À voir aussi