/world/pacificasia
Navigation

COVID-19: des milliers de personnes bloquées sur des paquebots de croisière en Australie

COVID-19: des milliers de personnes bloquées sur des paquebots de croisière en Australie
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Des milliers de passagers de trois paquebots de croisière, au large de l’État de l’Australie-Occidentale, n’étaient pas autorisés mercredi à accoster, les autorités redoutant d’importer de nouveaux cas de coronavirus.  

• À lire aussi: [EN DIRECT MERCREDI 25 MARS] Les derniers développements de la pandémie 

• À lire aussi: COVID-19: le prince Charles déclaré positif  

• À lire aussi: COVID-19: le plan de relance adopté à Ottawa 

Deux paquebots, l’Artania et le Magnifica, sont ancrés au large du port de Fremantle, dans l’État d’Australie-Occidentale, alors qu’un troisième navire, le Vasco de Gama, est à l’approche. 

«En aucune circonstance, les passagers et les équipages ne seront autorisés à se promener dans les rues de notre État», a déclaré mercredi à la presse Mark McGowan, le premier ministre de cet État. 

Le Magnifica, qui transporte environ 1700 passagers, avait été brièvement autorisé à faire le plein de carburant à Fremantle, mardi, avant de poursuivre sa route en direction de Dubaï, aux Émirats arabes unis. Il a cependant été contraint de faire demi-tour en apprenant qu’il ne pourrait pas accoster à Dubaï. 

Les autorités sanitaires australiennes ont procédé au dépistage d’une partie des quelque 800 passagers de l’Artania après que 25 personnes ont présenté des difficultés respiratoires. 

L’Australie a fait état de cas de COVID-19 importés à l’arrivée récente de navires de croisière dans le port de Sydney, sur la côte est en Nouvelle-Galles du Sud.  

Ainsi, au moins 133 des passagers et membres d’équipage du paquebot Ruby Princess, ayant débarqué la semaine dernière à Sydney, étaient porteurs du nouveau coronavirus. L’un d’entre eux est depuis décédé. 

«Nous avons vu ce qui s’est passé au port de Sydney, ce fut un désastre total», a souligné M. McGowan.  

Un quart des cas enregistrés en Australie-Occidentale est lié à des bateaux de croisière.  

Plusieurs ports australiens ont déjà refusé le débarquement du Magnifica, a déclaré Sheila Feuerstein», une passagère sur la radio locale 6PR. 

Les 800 Australiens du Vasco de Gama, attendu vendredi, seront placés en quarantaine sur l’île de Rottnest, au large de l’Australie-Occidentale. En revanche, 150 autres passagers devront rester à bord, le temps d’organiser la suite de leur voyage.  

«À aucun moment, ils ne seront autorisés à débarquer, sauf pour se rendre directement à l’aéroport sous étroite surveillance, ou s’ils ont besoin de soins médicaux vitaux», a précisé M. McGowan.  

Cruise & Maritime Voyages, l’opérateur du Vasco de Gama, a affirmé qu’aucun problème de santé n’avait été recensé à bord, après 13 jours passés en mer. 

L’Australie a déclaré mercredi près de 2400 cas de coronavirus confirmés et huit décès depuis le début de l’épidémie.