/entertainment/music
Navigation

Alfa Rococo en direct sur le balcon... même avec les enfants

Des artistes québécois offrent des prestations en ligne durant le confinement

Alfa Rococo sur le balcon
Capture d'écran Facebook En direct du balcon de sa résidence, Alfa Rococo a fait sa part pour divertir les Québécois en confinement. Même leurs enfants ont pris part au spectacle.

Coup d'oeil sur cet article

Alfa Rococo sur son balcon, Alexandra Stréliski dans son salon, Safia Nolin à Lyon: depuis quelques jours, plusieurs musiciens québécois suivent l'exemple des stars internationales et offrent des prestations en Facebook Live. Certains le font même en gérant la marmaille.  

Vous ne trouvez pas ça évident le télétravail avec de jeunes enfants dans le décor? Parlez-en à David Bussières et Justine Laberge d’Alfa Rococo.      

Mardi, le couple musical a profité de la journée ensoleillée pour sortir micros et instruments sur son balcon pour un concert en Facebook Live de quarante-cinq minutes. Applaudi par des voisins sortis pour apprécier la performance (tout en respectant les règles de distanciation), le duo a joué plusieurs chansons de son répertoire tout en gardant un œil constant sur... leurs filles de deux et cinq ans.      

Les gamines allaient et venaient pendant que papa et maman chantaient Météore, Lever l’ancre et Le sexe des anges. «Je vais juste aller jeter un œil un instant. Je ne me sens pas bien parce que je ne vois pas mes enfants», a dit Justine Laberge en disparaissant de l’écran entre deux pièces.      

À un moment donné, elle s’est même retrouvée avec ses deux filles dans les bras. La scène était charmante.      

Jeux  

Joint par le Journal, David Bussières a confié que les parents avaient installé des jeux et des coussins pour les tenir occupées, mais que le temps qu’ils installent leur équipement, «elles étaient déjà un peu tannées».      

«Elles sont reparties jouer dans la salle de jeux mais on ne voulait pas qu’elles descendent, surtout la petite. Ça n’aurait pas été cool qu’elle déboule les escaliers à ce moment précis», raconte le musicien.      

Ça n’a finalement pas empêché Alfa Rococo de chanter toutes les pièces à son programme, incluant la nouveauté Les choses invisibles.  

Vaste mouvement  

Le couple n’est pas le seul à se servir de son art pour offrir un moment d’évasion aux confinés du Québec. Alexandra Stréliski l’a fait mercredi matin. Tout comme Jean-Michel Blais la veille. Avec son amie Pomme en direct de Lyon, en France, Safia Nolin a chanté pendant une heure.      

Martha Wainwright, Lisa LeBlanc, Basia Bulat et plusieurs autres ont aussi joint ce mouvement qui avait été initié, la semaine dernière, par les vedettes Chris Martin et John Legend.      

«On voulait donner un moment d’ensoleillement dans la journée des gens, dit David Bussières. Beaucoup de nos chansons parlent d’espoir, de résilience, de lumière au bout du tunnel. Ce sont elles que nous avons choisies parce que c’est ce que nous voulions susciter comme émotions auprès du public.»