/entertainment/music
Navigation

Déclaré positif à la COVID-19: «Il faut rester à la maison», implore le chanteur Lenni-Kim

Déclaré positif à la COVID-19: «Il faut rester à la maison», implore le chanteur Lenni-Kim
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une semaine après avoir été déclaré positif à la COVID-19, le chanteur Lenni-Kim se fait rassurant sur son état de santé, mais implore les jeunes de «rester à la maison» en cette période de crise. «Ça peut sauver des vies», insiste-t-il.  

• À lire aussi: Le chanteur Lenni-Kim atteint de la COVID-19  

La nouvelle est tombée comme une tonne de brique pour le chanteur de 18 ans qui a contracté la COVID-19 lors d’un récent séjour à Paris, où il travaillait sur son deuxième album. Tout comme sa mère, qui l’accompagnait, il a obtenu un résultat positif au test de dépistage à son retour à Montréal, mercredi dernier.        

«Jamais je n’aurais cru attraper le virus. On a pris toutes les précautions possibles», avance Lenni-Kim en entretien téléphonique avec Le Journal.       

La surprise a été d’autant plus grande que le jeune chanteur, encore à ce jour, ne présente que de très faibles symptômes: léger mal de tête et courbatures. Sa mère, Myriam Landry, s’en tire à moins bon compte, secouée par de fortes quintes de toux et souffrant d'une fièvre intermittente.        

Symptômes «anecdotiques»   

Tout a commencé dans la capitale française, mardi dernier. À quelques heures de prendre l’avion qui allait les ramener à Montréal, Myriam Landry a senti un léger mal de tête, ainsi qu’un chatouillement dans la gorge. Des symptômes «anecdotiques» pour elle, d’abord attribués à la fatigue et au stress. Bref, rien d’inquiétant.       

Comme le président français Emmanuel Macron entendait fermer les frontières du pays, mère et fils sont montés à bord, munis de masques et de solution antiseptique.       

«On n’a pas bougé de nos sièges de tout le trajet. Et, selon moi, c’était un simple mal de tête. J’allais bien», indique la Montréalaise.       

Ce n’est qu’après leur retour à Montréal, le lendemain, que l’état de Myriam Landry s'est aggravé.        

Comme les symptômes s'intensifiaient, elle s’est finalement rendue à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont avec son fils.       

Quelques heures plus tard, ils obtenaient leurs résultats, positifs dans les deux cas. Depuis, Myriam Landry et Lenni-Kim n’ont pas mis le pied hors du domicile familial. Ils s’expliquent mal comment certains peuvent défier les consignes de santé données par le gouvernement.        

«Oui, on a tous envie de sortir, de voir nos amis ou notre famille. Mais ce n’est pas le temps. Il faut rester à la maison, ça peut sauver des vies. Nos grands-parents étaient appelés à aller à la guerre pour sauver leur pays. Et nous, on nous demande simplement de rester à la maison. Je pense qu’on peut tous faire un effort, non?» laisse tomber Lenni-Kim.