/news/education
Navigation

Une pétition demande la suspension de la session d’hiver 2020

Université  de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Une pétition lancée il y a trois jours demande la suspension de la session d'hiver 2020 et la reconnaissance des crédits, sans note finale, pour tous les étudiants des établissements d’études supérieures du Québec. 

La pétition a été lancée après que le gouvernement du Québec ait annoncé, dimanche, la fermeture des écoles et services de garde de la province au moins jusqu’au 1er mai. Même si les cégeps et les universités poursuivent leurs cours en ligne pour terminer la session d’hiver, des inquiétudes se font sentir dans la communauté étudiante. 

«Nous vivons actuellement dans un contexte peu propice à l’apprentissage. Plusieurs étudiants sont aux prises avec une grande détresse psychologique», a expliqué Élizabeth Leblanc-Michaud, l’étudiante qui a lancé la pétition. 

«Certains ont perdu leur emploi ou leur résidence; d’autres ont des enfants à temps plein à la maison, un proche à risque de contracter la COVID-19 ou encore des parents travaillant dans le milieu de la santé ou de l’alimentation.» 

Elle demande au ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, d’offrir «une solution globale et équitable pour les étudiants de l’ensemble des établissements d’études supérieures du Québec incluant les cégeps, les collèges et les universités», leur permettant de passer leur session et de «se concentrer sur l’essentiel». 

Vers 14 h, mercredi, la pétition comptait plus de 92 475 signataires. Elle a d’ores et déjà été envoyée au ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur ainsi qu’aux recteurs de plusieurs universités, dont l’UQAM, l’UdeM et l’UdeS. 

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a déjà choisi de suspendre la session d’hiver 2020 et de créditer tous les cours pour lesquels des évaluations ont eu lieu.