/24m
Navigation

Bar virtuel: faire la fête au temps du coronavirus

Dj mixing outdoor at new year party festival with crowd of people in background - Nightlife view of disco club outside - Soft focus on bracelet, hand - Fun ,youth,entertainment and fest concept
DisobeyArt - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Pour les amateurs de boîtes de nuit et de bars qui sont en chagrin pendant cette période de confinement, des événements en ligne s’organisent à gauche et à droite afin de désennuyer ceux qui ont la bougeotte.  

Samedi soir, une fête virtuelle sera organisée par le groupe Digital Nightclub Montreal, rassemblant plusieurs DJs et fêtards via webcams. Le groupe convie les intéressés à s’installer avec un verre à la main devant leur webcam de 21h à 23h.  

«Le concept est simple. Portez votre meilleure tenue de fête, recréez une boîte de nuit à la maison: lampes de poche, lampes fluo, costumes de festival, soyez juste fous!» peut-on lire sur la page Facebook de l’événement qui compte déjà 32 000 intéressés.  

Les participants qui auront réussi à obtenir une invitation, car le nombre de places est limité, recevront un lien par courriel pour accéder à la fête virtuelle via la plateforme de communication Zoom.  

Les fêtards pourront échanger des messages, mais ne pourront pas parler afin éviter la cacophonie et de ne pas entendre la musique, a d’ailleurs mentionné un des organisateurs.  

On peut joindre le bar le club virtuel sur Facebook à l'adresse https://rb.gy/o5rwdq  

Bar virtuel : L’Apocalypse  

Les personnes qui ont plutôt envie de discuter calmement peuvent trouver leur compte avec un bar virtuel.  

L’Apocalypse, qui a été aménagée par les deux «tenancières» en confinement Geneviève Lapalme et Héloïse Bargain, se veut un endroit pour les nouvelles rencontres, discuter avec des personnes inconnues, ou simplement des amis.  

«C’était une blague à la base et ça a pris de l’ampleur, assure Mme Lapalme en direct de Sherbrooke. Chacun chez soi peut aménager l’espace comme il le souhaite. On organise notre propre espace, c'est tranquille. Et ça n'implique rien, c'est gratuit!»  

Les événements se déroulent un soir sur deux et les internautes sont libres de rejoindre le lien Hangouts lors de l’ouverture du bar, à 17h au Québec.  

Comme le lien rejoint des personnes du Canada, mais aussi de la France, le bar jouit donc en ce moment d'une réputation internationale.  

«Pour certains, c’est essentiel de conserver des liens sociaux pendant cette période de confinement, de ne pas seulement écouter la télévision, et de rencontrer de nouvelles personnes. On fait une petite étude sociologique par le fait même», résume Mme Bargain, confinée pour sa part en France.  

Des soirées thématiques et activités seront proposées, et pour les curieux, ce vendredi se déroulera sous le thème de «la promesse du week-end».  

On peut joindre le bar L'Apocalypse sur Facebook à l'adresse https://rb.gy/dnjcvo