/sports/baseball
Navigation

Coronavirus: une société d’équipements de baseball vient en aide aux hôpitaux

Coronavirus: une société d’équipements de baseball vient en aide aux hôpitaux
AFP

Coup d'oeil sur cet article

LOS ANGELES | La société qui fournit les équipements officiels des équipes de Ligue majeure de baseball (MLB) a annoncé suspendre sa production afin de fabriquer des masques et des blouses pour les différents personnels de santé en première ligne face à la pandémie de coronavirus. 

• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie

Michael Rubin, propriétaire milliardaire de Fanatics, a déclaré que son usine de fabrication à Easton, en Pennsylvanie, espérait produire jusqu’à un million de masques et de blouses pour les travailleurs du domaine hospitalier. 

Un premier lot de masques et de blouses a déjà été produit avec le tissu des maillots des New York Yankees et des Phillies de Philadelphie. 

Les vêtements seront distribués en Pennsylvanie et à New York, qui est devenue la région la plus touchée de la pandémie aux États-Unis. 

« La crise sanitaire a contraint notre pays à être plus collaboratif, innovant et stratégique que jamais », a déclaré Rubin, qui également copropriétaire des Philadelphia 76ers et des New Jersey Devils. 

Dans une série de messages sur Twitter, Rubin a félicité le commissaire de la MLB, Rob Manfred, d’avoir donné son feu vert au plan. 

Coronavirus: une société d’équipements de baseball vient en aide aux hôpitaux
AFP

L’initiative de Fanatics a fait des émules, puisque la société Bauer, qui fournit des équipements de hockey sur glace, a commencé à fabriquer des visières pour protéger les personnels de santé traitant des cas de la Covid-19. 

« En ce moment, nous faisons tous partie de la même équipe », a écrit Bauer sur Twitter. 

Les personnels des centres de santé aux États-Unis se sont plaints à plusieurs reprises de pénuries en matière d’équipement de protection, lors du traitement de patients atteints de Covid-19. 

Un rapport publié jeudi a indiqué que des employés d’un hôpital de New York avaient même utilisé des sacs poubelles en plastique comme blouses pour travailler.