/world
Navigation

Même fermées, les écoles finlandaises continuent d’assurer gratuitement les déjeuners

Même fermées, les écoles finlandaises continuent d’assurer gratuitement les déjeuners
Photo d'archives, Lehtikuva

Coup d'oeil sur cet article

Deux semaines après la fermeture annoncée des écoles en Finlande pour freiner la progression du nouveau coronavirus, les établissements scolaires continuent de distribuer chaque midi gratuitement des repas aux élèves, une pratique considérée comme l’une des pierres angulaires de la société égalitaire finlandaise.

• À lire aussi: [EN DIRECT JEUDI 26 MARS] Les derniers développements de la pandémie

• À lire aussi: Au bout du fil ou à l’écran: les profs invités à réaliser un suivi auprès des élèves chaque semaine

Chaque jour, quelque 200 enfants interrompent les cours à domicile, direction le réfectoire de leur école, au coeur de la capitale Helsinki, où les attendent un déjeuner servi conformément aux mesures sanitaires annoncées par le gouvernement.

“Les enfants se tiennent à au moins un mètre les uns des autres, ils se lavent les mains sous surveillance et un maximum de dix enfants mangent en même temps”, explique à l’AFP Hanna-Kaisa Talvensaari, du département éducation à la municipalité d’Helsinki.

Face à la pandémie de Covid-19, presque toutes les écoles du pays sont aujourd’hui fermées. Même si la mesure a été assouplie vendredi dernier pour permettre aux enfants de moins de 10 ans d’être pris en charge, chacun est invité à rester chez soi pour contenir le virus.

Dans le cadre de l’état d’urgence, les autorités locales peuvent décider de continuer ou non de servir ces repas aux 850.000 élèves du pays. A ce jour, l’association des collectivités locales dit ne pas être au courant de régions ayant choisi de retirer cette politique.

“Les repas dans les écoles sont un élément essentiel du système de protection des enfants”, explique Liisa Partio, de l’association MLL pour la protection de l’enfance.

Selon elle, les restrictions actuelles aggravent la pauvreté infantile dans le pays, où un enfant sur dix vit dans un ménage à faible revenu.

“Les coûts alimentaires des familles augmentent, et si, dans le même temps, les revenus des parents diminuent car le travail vient à manquer, cela pose un gros problème”, explique-t-elle.

La Finlande a été l’un des premiers pays au monde à avoir introduit la gratuité des repas scolaires pour tous, en 1948.