/sports
Navigation

Une carrière bien remplie pour Stéphane Ouellet

L'ancien boxeur Stéphane Ouellet
Photo d'archives, Jocelyn Malette L'ancien boxeur Stéphane Ouellet

Coup d'oeil sur cet article

Le boxeur Stéphane Ouellet a marqué la boxe québécoise de bien des façons. Quasi imbattable lors des années 1990, il a contribué au retour en force de ce sport dans la Belle Province.  

Voici cinq moments marquants de sa carrière professionnelle, qui s’est étirée de 1991 à 2014. 

Le combat contre Bonnamie 

Au début de 1995, Ouellet est un jeune loup de 23 ans. À ce moment, il est confronté au Montréalais Alain Bonnamie, contre qui il défend son titre canadien chez les 154 livres. Encore mieux, le combat a lieu à Jonquière, sa ville d’origine. Le prometteur boxeur ne déçoit pas, envoyant son adversaire au tapis au 5e round. 

S’en suivra une séquence de 10 victoires pour Ouellet, qui connaîtra beaucoup de succès dans la deuxième moitié des années 1990, portant sur ses épaules la boxe québécoise. 

Le troisième titre 

L’apogée de cette séquence victorieuse aura lieu en 1996 lorsque Ouellet remporte le titre NABF intérimaire des poids moyens face à Wayne Powell, devant ses partisans, à Chicoutimi. 

Le Québécois l’emporte par K.-O. technique devant l’Américain, qui est pourtant beaucoup plus expérimenté, mais en fin de parcours. Grâce à ce gain, Ouellet revendique trois ceintures : le titre canadien, le titre NABF et le titre WBC Continental Americas, remporté face à Dan Connolly en juin 1995. 

L’épique trilogie 

Combat entre Davey Hilton et Stéphane Ouellet, le 27 novembre 1998.
Photo d'archives
Combat entre Davey Hilton et Stéphane Ouellet, le 27 novembre 1998.

Ce que plusieurs retiendront de la carrière de Stéphane Ouellet, c’est la fabuleuse trilogie face à Dave Hilton fils. Au sommet de sa carrière, le natif du Saguenay a croisé le Montréalais, de huit ans son aîné, pour la première fois en fin d’année 1998. 

Hilton a obtenu une victoire controversée avec quelques secondes à faire au 12e et dernier round pour s’adjuger le titre canadien des poids moyens. Six mois plus tard, le vétéran l’emportera à nouveau lors du combat revanche. 

Il faudra attendre le mois de septembre 2000 pour connaître la conclusion de cette rivalité épique. Cette fois, la décision de l’arbitre sera en faveur de Ouellet, qui signera la dernière victoire professionnelle de sa carrière de boxeur, à l’âge de 29 ans. 

Un combat à Las Vegas 

Ouellet s’est battu aux États-Unis à trois reprises lors de son long parcours professionnel. Le plus marquant de ces affrontements a eu lieu en 2001, alors que le Québécois a livré bataille à Omar Sheika, au MGM Grand Arena de Las Vegas. 

Le représentant de la Belle Province a toutefois dû s’incliner par K.-O. devant son adversaire, qui n’avait été vaincu que deux fois avant ce combat. Cette défaite fera mal à Ouellet, qui ne se rebattra finalement que trois ans plus tard. 

Le grand retour 

C’est donc le 17 décembre 2004 que Ouellet renfile à nouveau les gants, cette fois-ci au Centre Bell. «Le poète» a tout un adversaire devant lui pour son grand retour : le Québécois d’origine haïtienne Joachim Alcine. 

Ce dernier, invaincu en 20 combats, donne une sérieuse correction à son compatriote, lui passant le K.-O. en seulement 64 secondes. À 33 ans, Ouellet tire sa révérence pour de bon (sauf pour un combat en 2014). La fierté de Jonquière a conclu sa carrière avec une fiche de 29-6-0 (18 K.-O.). 

TVA Sports propose de revivre l’un des moments les plus importants de l’histoire de la boxe québécoise en présentant les trois combats Ouellet-Hilton sur ses ondes, le vendredi 27 mars, dès 19 h.