/entertainment/tv
Navigation

India Desjardins et le bogue de l’an 2000

India Desjardins
Photo Chantal Poirier India Desjardins

Coup d'oeil sur cet article

Actuellement en isolement avec son copain Olivier, alias le Pharmachien, et leur chien Gustav, India Desjardins indique avoir eu un récent coup de cœur pour la nouvelle série d’ICI Tou.TV, Projet 2000.

• À lire & écouter aussi: [AUDIO] Traverser la crise, une chanson (québécoise) à la fois

« Ça nous a vraiment fait rire, mon chum et moi, dit-elle à propos de ce projet coécrit par Julien Lacroix et Olivier Thivierge, avec Louis Morissette comme chef scénariste. C’est un groupe qui se prépare à la fin du monde, à la veille du bogue de l’an 2000. C’est donc tout à fait dans le thème du moment ! C’est tellement bien écrit, niaiseux à souhait et bien joué. Mon chum a même proposé qu’on le regarde une deuxième fois pour rire encore ! »

Parmi ses autres coups de cœur télévisuels, India Desjardins a beaucoup aimé Le dernier soir (« une enquête vraiment bien menée »), En fugue (« c’est vraiment troublant, même si j’ai une réserve sur la fin »). 

Elle ajoute avoir aussi dévoré ces séries policières : La faille, Fragile, Cérébrum et Les honorables. « Je recommande aussi des séries plus légères comme Les éphémères et Fourchette. Et je suis une fan inconditionnelle de Lâcher prise ! »

Maniaque de balados

Il ne faudrait pas penser qu’India Desjardins passe toutes ses journées devant le téléviseur. Elle est aussi une grande consommatrice de balados. Elle en nomme une quinzaine (!) parmi ses coups de cœur, dont Pourquoi Julie ?, Bienvenue à Cité-des-Prairies, Trafic, Ma version des faits, Synthèses, Distorsion et Corde sensible.

Et bien sûr, l’auteure a profité de ses nouveaux temps libres pour parcourir des livres, dont ceux de Liv Strömquist, « particulièrement La rose rouge s’épanouit, Les sentiments du prince Charles et Grandeur et décadence. »

Parmi ses autres activités « en confinement », India Desjardins fait du yoga « sur Facetime avec ma prof » et joue à beaucoup de jeux de société avec son copain, dont Robinson Crusoé et... Pandémie.

QUESTIONNAIRE « DE CONFINEMENT »

-Comment se passe ta période de confinement/isolement en général ces jours-ci?

« Je vis des hauts et des bas. Au début, je vivais ça de façon légère en me disant que je pouvais trouver du plaisir là-dedans. Je croyais comme plusieurs que ce serait quelques jours et qu’après on n’en parlerait plus. Mais j’ai vite réalisé que c’était plus sérieux que ça. Et plus les jours passent, plus je me sens anxieuse. L’inconnu fait peur, on ne sait pas combien de temps ça va durer, ni quelles seront les répercussions. Je m’inquiète beaucoup pour les personnes vulnérables autour de moi et également les gens qui vivent des difficultés financières. J’essaie de faire ce que je peux pour aider en faisant des dons à des organismes, mais j’avoue que je me sens impuissante et c’est un sentiment anxiogène. »

-Avec qui es-tu confinée?

« Avec Olivier, mon chum, et mon chien Gustav. D’ailleurs, nous avons commencé à mettre une muselière à Gustav quand on marche, car il a tendance à manger tout par terre. Il nous suffit d’une petite seconde d’inattention pour qu’il réussisse à attraper quelque chose au sol. D’ailleurs, j’en profite pour dire... ce serait le fun que les gens aient un peu plus de civisme en ce moment et ne jettent pas leurs kleenex, cœurs de pommes, mégots de cigarettes ou autres choses dans la rue et aussi qu’ils ramassent les cacas de leur chien... Ça aiderait beaucoup tout le monde. »

À quoi ressemblent tes journées?

« Mon chum et moi avons changé un peu notre routine habituelle, pour aider notre santé mentale. Nous essayons d’en faire moins que d’habitude, d’alléger nos journées, de passer le plus de temps ensemble possible et de faire des activités qui nous apaisent. Nous allons promener notre chien ensemble le matin. Ensuite, nous travaillons un peu sur nos projets. Olivier prend beaucoup de temps pour participer du mieux qu’il peut à cette crise en vulgarisant l’information sur son site avec ses BD. Souvent, il s’inspire des questions que je lui pose, mais aussi de suggestions de ses lecteurs. Nous regardons toujours le point de presse à 13h. Ensuite, nous allons prendre une deuxième marche. Et on finit toujours la journée en faisant un bilan où on se parle d’une affaire négative et trois affaires positives de notre journée. C’est ma meilleure amie qui m’avait donné ce truc et ça aide beaucoup à voir qu’on vit du positif dans des moments plus stressants. »

-Quelles séries/émissions as-tu regardé dans les derniers jours?

« Nous regardons Homeland et Westworld sur Crave, mais ce qui est plate est qu’on ne peut pas «binger» (regarder en rafale), car les épisodes sortent à la semaine. J’aime beaucoup aussi beaucoup Fleabag parce que c’est drôle et This Is Us, parce que c’est doux (mais ça, mon chum ne veut pas le regarder avec moi! Haha!). Aussi, avant le confinement, on devait aller au cinéma voir le film Onwards et le film est sorti plus tôt que prévu sur Itunes alors on prévoit le regarder bientôt. Nous avons aussi écouté Contagion, de Steven Soderbergh. On dirait que ce film aide à comprendre ce qu’on vit en ce moment. »

Des classiques que tu as découverts/redécouverts ou des nouveautés à ne pas manquer?

« Je trouve ça le fun que les studios aient décidé de mettre les films à l’affiche en location. J’aimerais bien qu’ici, ils le fassent avec le film 14 jours, 12 nuits, écrit par Marie Vien. J’aime beaucoup cette scénariste et j’aimerais voir son film. »

-Musicalement, y a-t-il des nouveaux albums que tu as écoutés et que tu suggères fortement? Et pourquoi?

« Ce n’est pas nouveau mais j’ai beaucoup écouté la chanson Que la peine passe, de Mara Tremblay. C’est difficile en ce moment d’être dans l’inaction, l’attente. Cette chanson me fait du bien. J’interprète les paroles comme une façon de ne pas se laisser envahir par l’anxiété et les idées plus sombres et d’apprendre à vivre dans l’attente que les choses passent. J’ai aussi écouté le nouvel album d’Aliocha Schneider, Naked, qui est très bon. Comme je le connais depuis qu’il est ado puisqu’il a joué Nicolas dans les films Aurélie Laflamme, j’aime suivre ce qu’il fait et je suis super fière de lui et de son parcours. »

-Livres/podcasts, y a-t-il d’autres produits culturels que tu consommes en ce moment?

« Je suis une grande consommatrice de podcasts. Mes coups de cœur : Pourquoi Julie?, Bienvenue à Cité des prairies, La Bombe, Elles parlent, Sans filtre podcast, Ma version des faits, J’aime hydro, Woman of the Hour (avec Lena Dunham), In the dark, Elle à présent, Distorsion, Les ficelles, Synthèses, Corde sensible, S-town.

Je recommande aussi tous les livres de Liv Strömquist, particulièrement La rose rouge s’épanouit, les sentiments du prince Charles et Grandeur et décadence. »

Sinon, avec quelles autres activités passes-tu le temps en ce moment (jeux de société, yoga, bricolage, conversations virtuelles, etc.)?

« Je fais du yoga sur Facetime avec ma prof, je joue à beaucoup de jeux de société avec Olivier (nos préférés sont : Robinson Crusoé, Pandémie, Star Wars- bordure extérieure, Les châteaux de Bourgogne et Terraforming Mars), je « Facetime » mes amis, et c’est niaiseux mais... je fais de la peinture à numéros! Je me suis commandé plein de kits de peinture à numéros. J’ai besoin de ça pour arrêter de penser. Quand je fais ça, mon cerveau habituellement hyperactif se concentre sur une seule chose : trouver un numéro et mettre de la couleur dedans. Je n’ai pas à réfléchir ou à créer, tout est décidé pour moi. Ça me détend. Et j’ai choisi des beaux paysages avec de belles couleurs pour que ce soit visuellement joyeux. »

-Réussis-tu à travailler encore malgré la situation? En profites-tu pour avancer d’autres projets?

« Tous mes projets sont sur la glace en ce moment et je t’avoue que c’est un deuil difficile à faire. Mais j’ai décidé de continuer de travailler quand même, même si je ne suis pas payée et même si je ne sais pas ce qui arrivera de ces projets dans l’avenir. Je le fais pour le fun parce que c’est ma passion et que ça me permet de passer le temps en faisant quelque chose que j’aime. »