/news/coronavirus
Navigation

Le centre-ville de Montréal déserté

Coup d'oeil sur cet article

S'élever en altitude au dessus de grands espaces communs du centre-ville de Montréal permet de voir d'un même coup d’œil plusieurs lieux, où il n'y a pourtant pas si longtemps, de petits et grands rassemblements étaient perpétuels.   

• À voir aussi: Des centres commerciaux fantômes  

L'effervescence habituelle de la Place du Canada laisse place à une poignée de passants qui s'évitent en respect des consignes.     

L'angle René-Lévesque/Peel capté vers 17h30 le mercredi 25 mars 2020 fourmille habituellement de travailleurs et de touristes.     

La Place des festivals quant à elle accueille cet impressionnant centre de dépistage où la multitude de citoyens inquiets sont bien encadrés par le personnel médical très bien organisé. Aux alentours, aucun badaud ni ambiance de fête. 

Campus universitaires 

Alors qu'il ne resterait normalement pas plus d'un mois à la session universitaire d'hiver, les chemins entourant divers campus montréalais sont déserts. On y voit très peu de vie et on doit attendre longtemps pour y voir des passants. Outre le vent et les oiseaux, on y entend que très peu la ville ralentie autour. Qui sait si, en ces murs, des chercheurs n'entrevoient pas présentement des solutions à cet invisible ennemi.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres