/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Canadiens coincés sur un navire au Panama: des discussions entre les deux pays

Le navire de croisière Zaandam
PHOTO AFP Le navire de croisière Zaandam

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le gouvernement fédéral négocie avec les autorités du Panama pour que les Canadiens qui sont sur le navire Zaandam, actuellement au large des côtes panaméennes, soient rapatriés au pays.  

• À lire aussi: Paquebot avec passagers grippés cherche port en Amérique du Sud  

• À lire aussi: COVID-19: Lueur d’espoir pour des familles sans nouvelles  

C’est ce qu’a fait savoir Justin Trudeau, interrogé samedi sur les quelque 250 Canadiens qui sont sur le «paquebot Zaandam» de la compagnie Holland America. Cette dernière a annoncé les décès de quatre personnes à bord en lien avec la COVID-19.  

«Nous avons contacté le gouvernement panaméen et on travaille directement avec eux», a dit M. Trudeau.  

«Beaucoup de familles ici se sentent anxieuses et veulent vraiment que les Canadiens qui sont à l’étranger soient ramenés à la maison. L'ensemble du personnel d’Affaires mondiales Canada se concentre sur cette tâche herculéenne», a-t-il ajouté.  

Le ministre des Affaires étrangères a abondé dans le même sens. «Notre priorité est d'aider autant de Canadiens que possible bloqués à l'étranger en ces temps difficiles», a indiqué François-Philippe Champagne son compte Twitter.  

Ce dernier a dit avoir été en contact avec le grand patron de la compagnie Holland America ainsi qu’avec le chef de la diplomatie du Panama.  

«Des fournitures médicales ont maintenant été transférées sur le bateau», a-t-il ajouté.  

Dans un communiqué, Holland America a fait savoir vendredi que 53 passagers et 85 membres d'équipage présentent des symptômes grippaux. De plus, au moins deux passagers du navire, qui compte environ 1800 personnes à son bord, ont été déclarés positifs au coronavirus.  

Le Zaandam a quitté Buenos Aires le 7 mars et devait amarrer à San Antonio, au Chili, mais les autorités de ce pays ont refusé tout accostage.

Paquebot Zaandam : le Panama autorise finalement la traversée de son canal

Agence France-Presse

PANAMA | Le gouvernement panaméen a annoncé samedi qu’il autorisait finalement le paquebot Zaandam, à bord duquel plusieurs cas de la COVID-19 ont été déclarés, à traverser le canal de Panama.

« La traversée par la voie interocéanique va être autorisée pour que (le navire) poursuive son voyage », a indiqué dans un communiqué le ministère de la Santé, qui précise que la position du gouvernement a été « réévaluée » pour apporter une « aide humanitaire » au navire.

« Aucun passager ni membre d’équipage ne seront autorisés à débarquer sur le sol panaméen », a toutefois indiqué le gouvernement. 

Les autorités panaméennes avaient dans un premier temps autorisé le navire et ses 1 800 passagers et membres d’équipage à emprunter le canal de Panama, avant de revenir vendredi sur leur décision pour des « raisons sanitaires ».

La compagnie Holland America (groupe Carnival) qui exploite le paquebot avait annoncé vendredi le décès de quatre passagers, sans en préciser la cause, et la contamination d’au moins deux autres au Covid-19. 

Elle avait également annoncé le transfert dès samedi des passagers sains à bord d’un autre navire, le Rotterdam, dépêché dans les eaux panaméennes depuis le port de San Diego, aux États-Unis, pour limiter les risques de contamination. 

Le Rotterdam a notamment apporté des vivres, du personnel et des tests de Covid-19.

« Le transbordement de passagers ne présentant pas de symptômes du paquebot Zaandam à bord du paquebot Rotterdam a démarré », a indiqué samedi l’Autorité maritime du Panama (AMP) sur son compte Twitter. 

Le nombre exact de passagers transférés n’a pas pou l’heure été précisé. Mais vendredi, le ministre panaméen des Affaires maritimes, Noriel Arauz, avait indiqué à l’AFP qu’environ 400 personnes avaient été déclarées négatives au Covid-19 et pourraient être accueillies à bord du Rotterdam. 

La croisière du Zaandam, débutée à Buenos Aires le 7 mars, devait s’achever à San Antonio, au Chili. Mais les autorités chiliennes ont refusé le débarquement alors que plusieurs passagers présentaient des symptômes grippaux.

Les autres ports sud-américains sur sa route lui ont ensuite été fermés en raison des restrictions mises en place par les gouvernements pour tenter de freiner la propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus.

Selon la compagnie, les passagers pourraient débarquer au port de Fort Lauderdale, en Floride, aux États-Unis.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.