/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19 : plus de 2500 morts déclarés en Iran

COVID-19 : plus de 2500 morts déclarés en Iran
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités iraniennes ont annoncé samedi 139 nouveaux décès au nouveau coronavirus, ce qui porte à 2517 morts le bilan officiel de la pandémie en Iran, l’un des plus touchés par la maladie.  

• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie COVID-19 

Les autorités sanitaires ont recensé 3076 nouveaux cas de contamination au cours des dernières 24 heures, a précisé Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la Santé lors de son point de presse télévisé quotidien. Au total, 35 408 cas ont été déclarés officiellement en Iran.

« Parmi les personnes hospitalisées, 3026 sont dans un état assez critique », a déclaré M. Jahanpour, selon qui 11 679 patients se sont rétablis et ont été autorisés à quitter les hôpitaux.

Il a également affirmé que quelque 57 millions de déclarations nominatives avaient été remplies sur le site internet créé par les autorités pour inciter les gens à déclarer d’éventuels symptômes du Covid-19, ou au contraire l’absence de symptômes, en vue d’obtenir des conseils personnalisés.

La quantité de données collectées via ce site est très « importante » et fournit une aide appréciable en matière de « dépistage précoce », a dit M. Jahanpour.

L’Iran compte environ 81 millions d’habitants.

Pour lutter contre la propagation de la maladie, l’Iran a durci jeudi sa réponse, en interdisant jusqu’au 8 avril les déplacements entre les villes du pays.

Les habitants sont par ailleurs appelés depuis plusieurs semaines à rester chez eux « autant que possible ».

Alors que le pays vient d’entrer dans la deuxième semaine des congés scolaires du Nouvel An iranien (célébré le 20 mars), les autorités ont indiqué que la plupart des fonctionnaires travaillaient désormais de chez eux et que les administrations n’assuraient que les tâches vitales.

L’Iran a également fermé les principaux lieux de pèlerinage (chiites) et suspendu les prières publiques du vendredi ainsi que l’activité du Parlement.

À VOIR AUSSI 

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.