/misc
Navigation

La fin du mirage

Dr Julien J. Cavanagh
Capture d'écran, TVA Nouvelles Le médecin new-yorkais Julien Cavanagh en entrevue sur les ondes de LCN, hier.

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine, notre monde a changé. Sept jours, cinq fois plus de cas, des centaines de milliers de mises à pied. La réalité de la Covid-19 nous a frappés de plein fouet.  

Elle est terminée l’ère où on s’illusionnait à croire que les mesures proactives du gouvernement Legault permettraient d’éviter la tempête.     

On comprend maintenant qu’au mieux, elles permettront d’éviter la catastrophe qui afflige nos voisins du Sud dans l’État de New York.    

  • Écoutez l'entrevue du médecin Julien Cavanagh à New York avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:

Même le pédagogue en chef est plus candide. « Grâce à vous, on va éviter des scénarios plus catastrophiques », a déclaré le Dr Horacio Arruda, hier.    

L’heure des ajustements  

Avec la flambée des cas confirmée, lundi la peur théorique est devenue bien réelle.     

Elle a surtout forcé les gouvernements à corriger le tir et à assumer leurs contradictions passées.    

C’est ainsi que le Québec qui avait « tout l’équipement nécessaire pour les prochaines semaines », doit finalement rationner les masques pour « s’assurer de ne pas les surutiliser ».     

C’est ainsi aussi qu’Ottawa a mis de côté ses plans initiaux pour simplifier et bonifier l’aide aux entreprises et aux millions de Canadiens mis à pied.    

En temps normal, François Legault et Justin Trudeau auraient été vertement critiqués pour ces allers-retours.     

Or, face à une crise dont l’ampleur ne cesse de surprendre, l’art de gouverner ne réside pas seulement dans une bonne préparation, mais dans la capacité d’improviser.    

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

La lueur d’espoir  

Et pourtant, les lueurs d’espoir existent.    

Après avoir été la première province frappée par la Covid-19, la Colombie-Britannique voit des premiers signes que ses mesures de confinement et de distanciation sociale pourraient porter leurs fruits. Son taux d’infection fléchit. Aplanir la courbe serait bel et bien possible. La prochaine semaine le confirmera ou non.    

Ironiquement, le message le plus éloquent est venu d’un médecin au cœur de la tourmente américaine.     

En entrevue sur les ondes de LCN, le médecin new-yorkais Julien Cavanagh a voulu convaincre les Québécois que nous pouvons toujours éviter la catastrophe sanitaire dans laquelle sa ville est plongée.    

« Si vous vous confinez maintenant, dans une quinzaine de jours vous aurez 200 morts au Québec. Si votre confinement est efficace, si vous le faites vraiment bien et sérieusement, si vous ne sortez qu’une fois par semaine pour faire des courses, vous avez la chance historique de contenir la propagation », a-t-il plaidé.    

Deux cents morts, une victoire ? Il me semble que ça devrait nous convaincre d’être encore plus disciplinés.