/entertainment/tv
Navigation

Lâcher prise au bon moment

La comédie d’Isabelle Langlois tire sa révérence de belle façon

Lâcher prise
Photo courtoisie, Ici télé L’héroïne d’Isabelle Langlois semble avoir retrouvé une tranquillité d’esprit.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que certaines séries s’arrêtent trop tôt (Demain des hommes, Les invisibles) et d’autres trop tard (Fugueuse, Grey’s Anatomy), quelques-unes partent au bon moment. Lâcher prise entre dans cette catégorie. 

• À lire aussi: Valérie Roberts fait œuvre utile

C’était pourtant loin d’être notre position, en décembre dernier, quand Radio-Canada a confirmé qu’Isabelle Langlois avait décidé de boucler sa populaire comédie après quatre saisons. Le dernier épisode serait présenté en mars. Après, plus rien. 

Madeleine (Sylvie Léonard).
Photo courtoisie, Ici télé
Madeleine (Sylvie Léonard).

Quoi ? Plier bagage alors qu’on commence à entrevoir un début de relation saine entre Valérie (Sophie Cadieux) et Madeleine (Sylvie Léonard) ? Alors qu’on n’a jamais vu Valérie et Simon (Jean-Moïse Martin) en couple ? La décision de fermer boutique nous paraissait prématurée. 

Mais après avoir regardé la finale, qui sera diffusée ce soir, force est d’admettre qu’Isabelle Langlois avait raison. Lâcher prise laissera le souvenir d’une série capable d’aborder des thématiques riches et complexes (épuisement professionnel, dépression, divorce) avec finesse, humour et sensibilité. 

Une saison de plus 

En entrevue au Journal, Isabelle Langlois révèle qu’au départ, Lâcher prise devait durer trois saisons. Pas plus. « Je voulais faire la chute, le travail sur soi, la guérison, explique la scénariste au téléphone. Mais quand Radio-Canada m’a appelée pour faire une quatrième saison, j’ai accepté parce qu’au fil des années, en voyant le travail du réalisateur et des acteurs, il m’était venu d’autres idées. Je sentais que j’avais encore quelque chose à raconter. » 

Parce que Lâcher prise racontait – d’abord et avant tout – le parcours d’une femme en burn-out, Isabelle Langlois ne voulait pas étirer la sauce et dénaturer sa prémisse en montrant le retour au travail de Valérie. 

« Je trouvais que tout était bouclé, souligne-t-elle. Valérie et Madeleine ont trouvé un terrain de jeu où elles peuvent être ensemble d’une manière agréable. Elles ont appris à se parler. » 

Le rideau tombe sur Lâcher prise alors qu’elle continue d’attirer plus d’un million de téléspectateurs chaque semaine, selon les données confirmées de Numéris. La finale devrait satisfaire une très large portion d’entre eux. Sans divulgâcher quoi que ce soit, disons qu’elle renferme quelques rebondissements, l’un triste, d’autres plus réjouissants. Pour ceux qui n’en peuvent plus d’attendre, l’épisode est offert sur ICI Tou.tv Extra depuis une semaine. 

Éric (Simon Lacroix) et Kevin (Éric Paulhus).
Photo courtoisie, Ici télé
Éric (Simon Lacroix) et Kevin (Éric Paulhus).

Détail à signaler, cette ultime demi-heure marque la première – et dernière – apparition de Gary et Todd, les fameux amis anglophones d’Éric (Simon Lacroix) et Kevin (Éric Paulhus). Nico Racicot (L’heure bleue) et Yanic Truesdale (Gilmore Girls) interprètent le couple qui mène une vie soi-disant parfaite à New York. 

En terminant, mentionnons qu’Isabelle Langlois a commencé l’écriture d’un autre projet depuis qu’elle a remis les derniers textes de Lâcher prise. L’auteure des séries Rumeurs et Mauvais karma refuse toutefois de donner davantage de détails. 


► La finale de Lâcher prise est diffusée à ICI Télé ce soir à 19 h 30.