/entertainment/tv
Navigation

Valérie Roberts fait œuvre utile

JM 1004 Agenda du weekend
Photo courtoisie, Andréanne Gauthier Valérie Roberts

Coup d'oeil sur cet article

Parce que son horaire s’est grandement libéré en raison de la crise du coronavirus, l’animatrice Valérie Roberts en profite pour donner un coup de main à son mari, le chef et restaurateur Martin Juneau. 

• À lire aussi: Lâcher prise au bon moment 

« Je l’aide avec les enfants et avec les livraisons du [restaurant] Pastaga, dit-elle. Je fais du bénévolat avec ma voiture. Je fais le tour de Montréal et des environs. Ça me garde occupée et j’aide mon chum, donc ça me rend heureuse. »

Qui sait, cette générosité lui a peut-être été inspirée par l’émission d’Émilie Perreault, Faire œuvre utile, l’un de ses récents coups de cœur télévisuels. 

« J’ai aimé regarder cette série documentaire en cette période particulière, dit-elle. Elle explique bien un concept qui s’applique vraiment avec ce qui se déroule actuellement. Quand on traverse une période difficile, l’art peut nous permettre de s’accrocher. Peut-être qu’une chanson, un livre, une série peut nous faire du bien, quand on est isolé à la maison. »

« Je pense énormément aux gens qui souffrent de solitude... L’art peut peut-être leur permettre de se reconnaître et de s’accrocher. Ça va bien aller. »

Incroyable Contagion

Côté cinéma, Valérie a profité du confinement pour regarder une nouvelle fois le film... Contagion. « Ça peut paraître étrange d’avoir regardé ça ! admet-elle. Mais c’est absolument incroyable de constater à quel point ça peut représenter ce que nous vivons [avec la pandémie]. La maladie est beaucoup plus virulente et violente dans le film. Mais c’est une grande œuvre de Steven Soderbergh. » 

   

« Autrement, nous avons loué Bombshell, sur l’histoire de Megyn Kelly et des autres femmes qui ont été victimes d’agression sexuelle par Roger Ailes. C’est un bon film ! »

Musicalement, l’animatrice mentionne écouter en boucle le nouveau disque de Louis-Jean Cormier, Quand la nuit tombe. « C’est bien écrit, les mélodies restent en tête, c’est vraiment, vraiment intéressant ! Ça fait du bien de retrouver Louis-Jean avec du nouveau matériel. C’est mon favori et disons que j’ai le temps en masse en ce moment de l’écouter sans arrêt (rires) ! »

Les suggestions de Valérie

Série télé

  • Faire œuvre utile
  • C'est comme ça que je t'aime

Les films

  • Contagion
  • Bombshell


    

Questionnaire « de confinement »

   

-Comment se passe ta période de confinement/isolement en général ces jours-ci? À quoi ressemblent tes journées?

« Ma période de confinement est plutôt variée, je l’avoue! Je m’occupe des enfants de mon mari une semaine sur deux, en collaboration avec la maman qui ne travaille pas pour l’instant. Martin, lui, passe son temps au restaurant pour préparer les plats pour emporter du Pastaga. Donc je l’aide avec les enfants, mais je l’aide aussi avec les livraisons. Je fais du bénévolat avec ma voiture. Je fais le tour de Montréal et des environs, ça me garde occupée et j’aide mon chum donc ça me rend heureuse. Sinon, j’apprends de nouvelles choses, comme comment toiletter mon chien et comment me faire les ongles comme une professionnelle. [rires] Sinon, je sors les vendredis pour aller faire de la radio à CKOI et au 98.5FM! »

-Avec qui es-tu confinée?

« Je suis confinée seule durant la journée. Avec mon mari en soirée. Et avec les enfants de Martin, Simone et Léonie, plusieurs jours par semaine. »

-Quelle(s) séries/émissions as-tu regardé dans les derniers jours? Quels ont été tes coups de cœur et pourquoi?

« Je fais partie des gens qui ont dévoré C’est comme ça que je t’aime, l’exceptionnelle série de François Létourneau! Que c’était bon! J’ai le goût de la recommencer tellement c’était bon. Autrement, j’ai regardé The Stranger sur Netflix... c’est bien, mais sans plus. J’ai été divertie, sans crier au génie, disons. J’ai aussi regardé les deux saisons de Faire œuvre utile. En ces temps particuliers, ça a fait énormément de bien. Sinon, on vient de commencer la série documentaire Tiger King sur Netflix... je sens déjà que ce sera un coup de cœur, c’est complètement surréaliste! »

-As-tu des films à conseiller? Des classiques que tu as découverts/redécouverts ou des nouveautés à ne pas manquer?

« Ça peut paraître étrange, mais j’ai réécouté Contagion... c’est absolument incroyable de constater à quel point ça peut représenter ce que nous vivons. La maladie est beaucoup plus virulente et violente dans le cas du film, mais c’est une grande œuvre de la part de Steven Soderbergh. Autrement, nous avons loué Bombshell, sur l’histoire de Megyn Kelly et des autres femmes qui ont été victimes d’agression sexuelle par Roger Ailes. C’est un bon film! »

-Musicalement, y a-t-il des nouveaux albums que tu as écoutés et que tu suggères fortement? Et pourquoi?

« J’écoute en boucle le nouveau disque de Louis-Jean Cormier, Quand la nuit tombe. C’est bien écrit, les mélodies restent en tête, c’est vraiment vraiment intéressant! Ça fait du bien de retrouver Louis-Jean avec du nouveau matériel. C’est mon favori et disons que j’ai le temps en masse de l’écouter sans arrêt. »

-Livres/podcasts, y a-t-il d’autres produits culturels que tu consommes en ce moment?

« Je suis en train de reprendre le retard sur ma consommation de livre québécois! Je lis Manuel de la Vie Sauvage de Jean-Philippe Baril-Guérard. »

-Sinon, avec quelles autres activités passes-tu le temps en ce moment (jeux de société, yoga, bricolage, conversations virtuelles, etc.)?

« Je joue aux jeux vidéo... j’ai ENFIN le temps de « passer les cassettes » comme on dit. Actuellement, je travaille sur deux jeux en même temps, sur ma Nintendo Switch : Pokémon Épée et Animal Crossing New Horizons. Je fais des cours de pilates en ligne, grâce à MTL Pilates qui fait des cours en direct et gratuitement sur leur page Instagram. Je renoue avec les puzzles... pour l’instant, c’est mon activité la moins préférée mais bon. [rires] Et pas mal tous les soirs, on s’amuse avec des amis et/ou notre famille dans une conversation virtuelle. »

-Réussis-tu à travailler encore malgré la situation? En profites-tu pour avancer d’autres projets?

« Je n’ai malheureusement aucun projet qui peut être avancé... Toutes les personnes avec qui je faisais avancer des projets n’ont plus leur emploi, ils n’ont peut-être pas le moral non plus... Mais je me dis que j’ai rêvé pendant des années d’avoir des semaines complètes de congé, la chance de faire les choses que je remets toujours au lendemain. De relaxer, lire, courir. Et là, c’est ok, je me donne le temps. J’essaie d’être zen dans tout ça. Mais je conserve mes rendez-vous virtuels avec ma psychologue, sinon je vais être bien moins en paix! [rires] »