/sports/racing
Navigation

Covid-19: la F1 et l’industrie automobile se mobilisent

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise italienne Brembo, qui fournit ses freins à bon nombre d’écuries de F1, a annoncé lundi qu’elle faisait don de près d’un million et demi de dollars canadiens à la Fondation pour la recherche hospitalière de Bergame, une des régions les plus touchées par la COVID-19, et à l’Institut  Mario Negri.

Plusieurs intervenants de la F1 et de l’industrie automobile se sont fait un devoir de mener des efforts soutenus pour combattre la pandémie. L’implication de Brembo s’ajoute à celle de Pirelli et, notamment, du groupe Fiat et Ferrari.

employés généreux

Le fabricant de pneus italien a offert, entre autres, une cinquantaine de ventilateurs, 5000 combinaisons de protection et 20 000 masques de protection. Ses employés, pour leur part, ont effectué 7000 heures de travail sans rémunération.

Quant à la famille Agnelli, qui contrôle les constructeurs Fiat et Ferrari, elle a fait un don de 15 millions de dollars destiné au département de la protection civile italienne.

Appareil de respiration

Par ailleurs, le projet (baptisé Pitlane) réunissant les sept écuries de F1 basées totalement ou en partie au Royaume-Uni aura permis de développer du matériel médical pour soigner les patients atteints du virus.

L’expertise des ingénieurs de Mercedes a ainsi mené à la conception d’un respirateur dont la fabrication a été réalisée en un temps record de 100 heures de travail. 

Le dispositif est désormais approuvé par les instances britanniques, qui en ont commandé près de 10 000 exemplaires.


La COVID-19 fait une autre victime et non la moindre : le célèbre Mondial de Paris, cette grande foire de l’automobile prévue du 1er au 10 octobre 2020, est annulé.