/sports/racing
Navigation

COVID-19: le camp de la... contamination

Un conseiller de l’écurie Red Bull souhaitait que ses pilotes contractent délibérément la COVID-19

FOR-SPO-MOT-F1-GRAND-PRIX-OF-USA---PRACTICE
Photo d’archives La folle suggestion de Helmut Marko n’a pas été retenue par l’écurie Red Bull.

Coup d'oeil sur cet article

Un conseiller de l’écurie Red Bull reconnaît avoir voulu organiser un camp d’entraînement destiné aux quatre pilotes de l’organisation pour qu’ils contractent la COVID-19 afin qu’ils en soient immunisés.

Cette démarche insensée et effarante est celle d’Helmut Marko, ce personnage provocateur dont la pandémie n’a pas calmé les déclarations incendiaires.

Fort heureusement, la haute direction de son employeur a rejeté cette proposition au moment où la planète vit l’une des crises les plus importantes de son histoire. La pandémie a causé le décès de plus de 37 000 personnes jusqu’à présent.

« Nous avons quatre pilotes en F1 [Max Verstappen, Alexander Albon, Pierre Gasly et Daniil Kvyat] et une dizaine de jeunes espoirs dans notre filière en excellente santé, a mentionné Marko sur les ondes du réseau de télé autrichien ORF. L’idée était de mettre sur pied une activité pour combler le temps mort qui afflige la F1 actuellement.

« Ce camp aurait été le moment idéal pour qu’ils soient contaminés et ensuite être bien préparés en prévision du début de saison. Nos pilotes n’appartiennent pas au groupe d’individus à risque. »

Verstappen effrayé 

Sans surprise, et au grand soulagement des pilotes de l’écurie, cette activité n’a pas été bien accueillie.

Des quatre porte-couleurs de l’équipe, Verstappen s’est montré, semble-t-il, le plus effrayé par cette initiative très controversée.

Pas plus tard que la semaine dernière, ce même Marko avait dénoncé les mesures de confinement implantées en Autriche, son pays d’origine, où l’épidémie a fait une centaine de morts.

Infecté une seule fois ?

Marko s’est peut-être basé sur l’opinion de certains chercheurs qui prétendent que les chances sont très minces de voir qu’une personne infectée l’être une deuxième fois après avoir été guérie.

La question est donc de savoir si on peut contracter la COVID-19 à deux reprises et quelle est notre immunité face à ce virus dévastateur ?

Il y a deux façons d’être immunisé : que notre organisme, infecté une première fois, développe des anticorps qui empêcheront le développement du virus s’il se manifeste à nouveau ; qu’un vaccin soit administré pour nous protéger de la contamination.

Or, ce vaccin tant souhaité n’existe pas pour l’instant et cela pourrait prendre un an avant qu’il ne soit créé.

Face à la COVID-19, il faut donc compter sur notre système immunitaire.

Mais bon, contrairement aux intentions de Marko, il vaut mieux prendre toutes les précautions recommandées par la santé publique et faire tous les efforts pour ne pas l’attraper tout court.


Marko, âgé de 76 ans, est un ancien pilote dont la carrière en F1 s’est arrêtée à seulement son neuvième départ. Au Grand Prix de France en 1972, une pierre sur la piste a perforé sa visière et l’a atteint à un œil. Il n’a plus jamais piloté par la suite.


« À la mi-février, j’ai eu une toux soutenue et un gros rhume pendant une dizaine de jours. Tout ça tend à démontrer que même les personnes âgées peuvent survivre à la maladie ». Marko se dit convaincu que la cause de ses symptômes était le coronavirus.