/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Des voyageurs surpris par le peu de mesures sanitaires à l’aéroport

Il n’y a pas de distributeurs de désinfectant à main visibles dans la zone publique

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs voyageurs de retour au pays lundi étaient surpris de constater le peu de mesures sanitaires offertes à l’aéroport Montréal-Trudeau, malgré toutes les recommandations gouvernementales.  

• À lire aussi: Un vol de rapatriement inquiétant 

• À lire aussi: [EN DIRECT LUNDI 30 MARS] 35 000 morts, les derniers développements de la pandémie de COVID-19 

« À l’aéroport de Paris, il y avait plein de machines distributrices de désinfectant pour les mains, un peu partout. Ici, on n’en voit presque pas. En plus, ils nous font utiliser les bornes tactiles aux douanes. C’est risqué », s’est étonné Colin Orieux, un Français qui habite Ottawa depuis maintenant deux ans.  

Colin Orieux
Photo Antoine Lacroix
Colin Orieux

Quelques vols, en provenance notamment de Paris, de New York, d’Orlando, de Doha ou de Francfort, ont atterri à Montréal lundi, mais les passagers étaient peu nombreux, selon ce qu’a pu observer Le Journal.  

Lavage des mains 

Peu de proches venaient les chercher pour qu’ils puissent se mettre en quarantaine durant 14 jours. 

Or, plusieurs personnes auraient aimé pouvoir se laver les mains, puisque c’est une mesure qui est martelée depuis longtemps par les autorités de santé publique pour endiguer la propagation de la COVID-19.  

« Je me sentirais un peu plus en sécurité si je pouvais me désinfecter les mains », a confié un homme qui a préféré ne pas décliner son identité, puisqu’il attendait sa conjointe revenant d’Iran, un des pays les plus touchés par le coronavirus.  

Pas dans la zone publique 

Selon ce qu’a pu constater Le Journal lundi, il n’y avait aucune borne de désinfectant dans la zone des départs et des arrivées accessible au grand public.  

Aéroports de Montréal (ADM) a toutefois assuré lundi que les distributeurs de gel désinfectant se « retrouvent en majorité en zone réglementée, principalement dans les secteurs plus fréquemment utilisés par les voyageurs ». 

« L’aérogare est cependant équipée de nombreux blocs sanitaires, qui permettent aux passagers de se laver efficacement les mains », précise-t-on par courriel. 

Plusieurs utilisateurs des toilettes du terminal ont été étonnés de voir sur des affiches que certaines n’auraient pas été nettoyées depuis jeudi. Mais il n’en est rien, il s’agit d’un problème informatique, puisqu’elles sont stérilisées 10 fois par jour. 

Une erreur laisse croire que les toilettes n’ont pas été lavées depuis quatre jours.
Photo Antoine Lacroix
Une erreur laisse croire que les toilettes n’ont pas été lavées depuis quatre jours.

« Nous essayons de comprendre pourquoi la date n’a pas été changée suite aux derniers entretiens ménagers qui ont été faits. Nous allons faire un suivi serré auprès de notre fournisseur de service », soutient ADM. 


Depuis le 18 mars, le trafic aérien a diminué de 53 % à l’aéroport de Montréal par rapport à la même période en 2019. Pour avril, on prévoit une diminution de 67 %.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.