/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Malaisie: protestations contre des conseils aux femmes pendant le confinement

Malaisie: protestations contre des conseils aux femmes pendant le confinement
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Des conseils des autorités malaisiennes enjoignant aux femmes de se maquiller, de ne pas embêter leur mari et de parler comme un personnage de dessin animé pendant le confinement ont déclenché un torrent de protestations en ligne. 

• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie COVID-19

Comme de nombreux autres États, ce pays d’Asie du Sud-Est a ordonné à ses citoyens de rester chez eux pour éviter la propagation du coronavirus qui a fait plus de 30 000 morts dans le monde.  

Dans le but d’apaiser les tensions dans les foyers, le ministère malaisien chargé des Femmes a pris l’initiative de donner des conseils aux épouses sur la façon de se comporter pendant le confinement via des publications sur Facebook. 

L’une des illustrations postées sur le réseau social montre ainsi un couple en train d’étendre le linge. La légende conseille aux femmes d’ » éviter d’embêter » leur mari et leur recommande de s’adresser à lui avec une voix comme celle de Doraemon, un chat-robot mignon de dessin animé japonais très populaire en Asie. Ce message a été supprimé mardi après un flot de critiques, beaucoup accusant le gouvernement de sexisme. 

Un autre message recommande aux femmes de se maquiller et de bien s’habiller même si elles restent travaillées à la maison. 

« Ça doit vraiment être une question urgente », souligne un commentaire sur Facebook. « Comment est-ce que le fait de bien s’habiller et de se maquiller à la maison va faire barrage au Covid-19, peut-on me dire ? » 

« On est en 2020, il faut évoluer. Et se consacrer à des questions plus importantes en ce qui concerne les femmes », observe une autre internaute. 

Un bond des violences domestiques est redouté dans le monde alors que le confinement dans des conditions parfois difficiles et les inquiétudes économiques peuvent accroître les conflits. 

Une ligne téléphonique de soutien aux personnes vulnérables, notamment les victimes de violences domestiques, a enregistré une hausse des appels de plus de 50 % depuis le début du confinement en Malaisie le 18 mars, ont rapporté les médias locaux. 

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.