/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Legault prépare l’après-crise: les priorités vont changer au Québec

Le gouvernement Legault crée une escouade pour la relance économique qui filtrera les dépenses

Quebec
Photo Stevens LeBlanc François Legault, Premier ministre

Coup d'oeil sur cet article

Confronté à la menace d’un grave ralentissement économique, le gouvernement Legault révise ses promesses électorales et évaluera désormais chacune de ses dépenses en fonction de la relance de l’économie québécoise. Une baisse supplémentaire du fardeau fiscal est également envisagée.  

• À lire aussi: [EN DIRECT 31 MARS] Les derniers développements de la pandémie COVID-19

• À lire aussi: COVID-19: le portrait des cas infectés est encore flou au Québec

• À lire aussi: Chargements plus lourds: les camions pourront briser les routes pour la bonne cause

«Le monde a changé, notre mandat a changé», a prévenu le premier ministre François Legault en prenant la parole au Conseil des ministres mercredi dernier, selon une source gouvernementale bien informée.     

Pierre Fitzgibbon, Ministre de l’Économie
Photo Simon Clark
Pierre Fitzgibbon, Ministre de l’Économie

Depuis le début de la crise du coronavirus, les mesures de confinement ont forcé la mise à pied de milliers de Québécois. À l’échelle canadienne, 1,55 million de personnes ont présenté une demande à l’assurance-emploi. Et la suspension des activités économiques pour au moins trois semaines risque de forcer plusieurs entreprises à mettre la clé sous la porte.     

Le Québec est aussi la province la plus touchée au Canada. Lundi, la plus forte hausse de cas depuis le début de la pandémie a été enregistrée avec 590 nouvelles personnes infectées, pour un total de 3430.     

Eric Girard, Ministre des Finances
Photo Simon Clark
Eric Girard, Ministre des Finances

Une escouade pour la relance  

Pour préparer la sortie de crise, François Legault a réuni autour de lui ses principaux ministres économiques, soit Pierre Fitzgibbon (Économie), Eric Girard (Finances), Christian Dubé (Trésor) et Jean Boulet (Travail). Ce groupe deviendra le «filtre de toutes les dépenses gouvernementales», explique notre source. Sauf pour le domaine de la santé, chaque somme investie devra répondre à une seule question : «Est-ce stratégique pour la relance?»     

Jean Boulet, Ministre du Travail
Photo Jean-François Desgagnés
Jean Boulet, Ministre du Travail

Élu sur la promesse de remettre de l’argent dans les poches des Québécois, le gouvernement caquiste n’entend toutefois pas renier ses engagements. Au contraire, d’autres baisses du fardeau fiscal sont envisagées pour stimuler l’économie.     

Mais le calendrier des dépenses du programme électoral, lui, devra être revu afin de miser sur les éléments qui «favorisent la reprise économique».     

«On a eu des années plus fastes, mais là, pour chaque dollar investi, il faudra savoir c’est quoi sa contrepartie», explique-t-on.     

Christian Dubé, Président du Conseil du trésor
Photo Simon Clark
Christian Dubé, Président du Conseil du trésor

Tout sera revu  

Par exemple, alors que 2020 devait être l’année de l’environnement, les projets verts devront désormais répondre à ce nouvel impératif. «Les mesures en environnement, on va les analyser sous ce prisme. L’électrification des transports, c’est bon pour l’économie», indique-t-on à Québec, en soulignant qu’il y aura un «ménage à faire».     

Les dépenses en infrastructures et en éducation, elles, seront favorisées.     

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Dans les officines caquistes, on estime qu’«Ottawa pose des gestes spectaculaires» pour venir en aide aux travailleurs et aux entreprises affectés par le ralentissement économique.     

Mais les coffres du gouvernement fédéral ont leurs limites, et Québec s’inquiète notamment de voir les transferts fédéraux diminuer après la crise. «À un moment donné, il y a quelqu’un qui va ramasser la facture», souligne-t-on.     

Les membres du Groupe d’action pour la relance économique  

Elles seront entérinées par le Conseil des ministres, mais les décisions stratégiques du gouvernement se retrouveront entre les mains de François Legault et de ces quatre ministres réunis au sein du Groupe d’action pour la relance économique: Pierre Fitzgibbon, Eric Girard, Christian Dubé et Jean Boulet.

À VOIR AUSSI

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.