/24m/city
Navigation

Plus de 2000 cas confirmés à Montréal

Plus de 2000 cas confirmés à Montréal
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Plus d’une centaine de nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés à Montréal mercredi. En date du 31 mars, il y en avait 2097 au total. Parmi ceux-ci, on compte 132 personnes hospitalisées, 26 personnes aux soins intensifs et 14 décès.

• À lire aussi: COVID-19: près de 500 nouveaux cas au Québec 

• À lire aussi: COVID-19: les 40-49 ans sont les plus touchés à Montréal 

• À lire aussi: Un autre chauffeur de la STM atteint de la COVID-19 

«Depuis les quatre-cinq derniers jours, nous avons quand même une stabilité dans le nombre de nouveaux cas déclarés», a dit mercredi Mylène Drouin, directrice régionale de la santé publique de Montréal.

La situation dans les résidences pour personnes âgées est particulièrement préoccupante. Des éclosions de plus de deux cas ont été recensées dans plus de 13 résidences pour personnes âgées. Il y a des éclosions jugées importantes dans trois CHSLD.

«Ce qu’on essaie de faire, c’est de mettre en place des mesures pour éviter que le personnel se promène d’une résidence à l’autre, donc travaille dans plus d’un endroit, pour vraiment éviter que le personnel introduise le virus à l’intérieur de ces résidences.»

Plus de la majorité des cas s’observent toutefois chez des personnes de moins de 50 ans. «Les jeunes doivent respecter les mesures de distanciation; c’est d’autant plus important parce qu’ils peuvent être des vecteurs de transmission importants dans la population», a commenté Mme Drouin.

Dès jeudi, les autorités entreprendront des démarches auprès de propriétaires de multiplex et de tours à condominiums afin de rehausser les mesures sanitaires et de mieux restreindre l’accès à celles-ci.

La police surveillera les parcs

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) va accroître aussi sa surveillance des parcs pour s’assurer du respect des consignes de distanciation.

«Nous ne souhaitons pas fermer les parcs», a affirmé Mme Drouin. «S’il vous plaît, respectez les consignes, ça va nous permettre de garder les parcs ouverts beaucoup plus longtemps», a-t-elle imploré.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait évoqué plus tôt dans la journée la possibilité de fermer des parcs si les Montréalais s’y entassent avec le retour du beau temps. Le premier ministre du Québec, François Legault, lui a manifesté son appui lors de son point de presse quotidien.

«On ne peut pas se permettre dans une pandémie comme ça d’avoir des exceptions qui ne respectent pas les mesures», a insisté la directrice de santé publique de Montréal.

Plus d’une dizaine d’ordonnances individuelles ont été émises depuis le week-end pour des personnes récalcitrantes à respecter les consignes, a indiqué Mme Drouin. Et ce, principalement dans des résidences, des ressources intermédiaires ou des refuges.

Par ailleurs, la Santé publique entend discuter avec la Ville de Montréal de la possibilité de rendre certaines artères commerciales piétonnes temporairement.

En ce qui a trait aux événements extérieurs, comme le Festival international de Jazz de Montréal ou le Grand Prix du Canada, il est difficile à ce stade-ci de dire s’ils auront lieu comme prévu, d’après Mme Drouin.

«Ça risque d’être long les mesures de distanciation, a-t-elle prévenu. Le retrait des mesures de distanciation va aussi être graduel.»