/news/transports
Navigation

COVID-19: la réouverture des haltes routières est «exigée»

DM halte routiere-03
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La fermeture ou l’accès limité de stations-service et de haltes routières causent bien des soucis aux camionneurs qui acheminent des biens essentiels aux quatre coins du Québec en cette période de pandémie. 

C’est pourquoi Teamsters Canada a «exigé» jeudi leur réouverture, le syndicat invitant les gouvernements à «obliger» la réouverture rapide de ces points de services afin que les camionneurs et les livreurs en Amérique du Nord puissent «accéder à des salles de bain propres». 

«C’est une question de dignité humaine, a dit jeudi le président national de Teamsters Canada, François Laporte, par communiqué. On ne peut s’attendre à ce qu’une personne puisse travailler une journée complète sans utiliser une salle de bain. C’est une façon honteuse de traiter les chauffeurs de camion et les livreurs qui sont essentiels au fonctionnement de notre pays.» 

M. Laporte a ajouté que des camionneurs «passent des jours sans douche. D’autres rallongent de près d’une heure leur itinéraire habituel simplement pour trouver une salle de bain. Certains ont dû se soulager près d’un arbre sur une route secondaire, ce qui est humiliant et particulièrement difficile pour les femmes». 

Les livreurs et camionneurs opérant localement sont aussi touchés par la fermeture des salles à manger des chaînes de restauration rapide. 

«Les chauffeurs de camion et les livreurs sont essentiels afin de maintenir l’approvisionnement des hôpitaux et garantir qu’on aura de la nourriture sur les étagères des magasins, a-t-il noté. S’ils ne peuvent pas faire leur travail correctement, nous en souffrons tous.»