/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Explosion des cas de COVID-19 chez les personnes de 80 ans et plus à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre de personnes âgées atteintes de la COVID-19 a beaucoup augmenté dans la dernière journée sur l’île de Montréal.  

Bien que tous les groupes d’âge soient atteints, les 80 ans et plus ont été particulièrement touchés dans les 24 dernières heures, avec une augmentation de 40% des cas.  

Selon les statistiques publiées jeudi après-midi par la direction de santé publique, 78 cas de plus ont été recensés pour porter le total dans ce groupe d’âge à 197 cas. Il s’agit désormais de la tranche d’âge la plus touchée en fonction de sa population, avec 195 cas par tranche de 100 000 personnes.  

La directrice de santé publique Dre Mylène Drouin attribue cette «explosion» è la vingtaine d’«éclosions dans les résidences de personnes âgées et CHSLD». «C’est vraiment dû à des éclosions dans certains milieux de soins où on retrouve beaucoup de personnes âgées», a-t-elle indiqué.  

Dre Drouin a donné l’exemple du CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci, situé dans le nord de l’île de Montréal, où de nombreux résidents ont été déclarés positifs à la COVID-19.  

Par ailleurs, le nombre de cas demeure très élevé chez les gens de 40 à 49 ans, avec 163,8 cas par 100 000 personnes. 

Le centre-ouest encore le plus touché  

Mylène Drouin a qualifié Montréal «d’épicentre» de l’épidémie au Québec. Et le centre-ouest de l’île demeure le secteur le plus touché, notamment les villes de Côte-Saint-Luc, Hampstead, Mont-Royal et Westmount, en plus des arrondissements d’Outremont, de LaSalle et Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.   

Il a été demandé aux citoyens de faire les courses et de limiter leurs déplacements à l’intérieur de leur quartier, pour freiner la propagation du virus. «On est probablement au moment où il y a le plus de gens atteints qui circulent», a indiqué Mylène Drouin.  

Toutefois, boucler des quartiers n’est pas envisagé ont martelé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et Dre Drouin.  

«Un cordon sanitaire c’est pour isoler une région où il y a une faible transmission, a spécifié la directrice de santé publique. Confiner [un quartier] ce n’est pas efficace dans le contexte où il y a une transmission communautaire qui est bien installée.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.