/entertainment/tv
Navigation

On n’a rien vu: la vraie finale de «District 31» va «choquer» les fans

saison District 31
Photo d’archives, Chantal Poirier Depuis quelques semaines, Luc Dionne affirme recevoir des centaines de messages de téléspectateurs heureux de pouvoir compter sur District 31 pour s’évader une demi-heure par jour.

Coup d'oeil sur cet article

La « finale par défaut » de District 31 vous a scié les jambes en deux ? Attachez votre tuque en attendant la véritable conclusion, prévient Luc Dionne. « Si je vous avais laissés avec la fin que j’avais prévue, vous auriez sacré ! »  

(Alerte au divulgâcheur : si vous n’êtes pas à jour, arrêtez votre lecture ici.)  

Dans un monde parallèle sans COVID-19, il resterait encore deux semaines à District 31. Mais puisque les tournages du drame policier ont été suspendus le mois dernier en raison des mesures sanitaires du gouvernement Legault, l’épisode diffusé jeudi soir servait d’épilogue par intérim, en quelque sorte. Un 30 minutes riche en adrénaline au terme duquel nous avons appris que Gaétan Filion (Michael D’Amico), qu’on croyait mort et enterré depuis qu’il s’était fait tirer en pleine rue devant François Labelle (Peter Miller), était toujours vivant.  

Un « coup de pied »  

Pour plusieurs séries, ce rebondissement aurait suffi. Mais pour District 31, ce n’était qu’un « coup de pied » pour lancer le blitz ultime, aux dires de Luc Dionne. Joint au téléphone, l’auteur tourne le fer dans la plaie en racontant qu’après avoir reçu les textes, l’un des comédiens lui aurait confié que c’était « la meilleure fin en quatre ans ». Quand on sait à quel point ses précédentes conclusions ont marqué les esprits (le coup de feu avec Nadine, le meurtre de Phaneuf, l’accident de Bruno), ce genre de commentaire met l’eau à la bouche.   

Dans l’état actuel des choses, on ignore quand ces deux semaines manquantes pourront être tournées. Si tout demeure sur pause pendant plusieurs mois, elles pourraient n’être diffusées qu’au début septembre, juste avant que Patrick et compagnie reviennent pour une cinquième saison. Ce scénario est loin d’être idéal, mais Luc Dionne choisit de voir les choses du bon côté. « Les téléspectateurs ne vont pas sacrer pendant trois ou quatre mois en attendant la suite. Ils vont juste être choqués une fin de semaine ! Et moi, je n’aurai pas à m’embarrer chez nous pendant tout l’été ! »  

Retour au boulot  

En temps normal, Luc Dionne profite d’un congé bien mérité au printemps. Il s’était d’ailleurs envolé pour Paris le 8 mars dernier, tout de suite après avoir bouclé la quatrième saison District 31. Mais une fois sur place, l’auteur a vite déchanté. La pandémie avait pris toute la place.  

Depuis son retour d’Europe, Luc Dionne a retrouvé son ordinateur pour écrire la suite de District 31. « Je suis extrêmement chanceux et choyé de pouvoir continuer à exercer mon métier. Au lieu de passer mes journées à m’énerver en regardant la télé, je plonge dans l’écriture. Je prends de l’avance. C’est un refuge extrêmement confortable pour moi. »